L’un des plus gros diamants du monde découvert au Botswana

Le pays d'Afrique australe est l'un des principaux producteurs au monde de cette pierre précieuse.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le président botswanais Mokgweetsi Masisi exhibe fièrement le diamant brut de 1098 carats à Gaborone, la capitale du  Botswana, le 16 juin 2021.  (MONIRUL BHUIYAN / AFP)

L'entreprise Debswana, productrice de diamants au Botswana, a annoncé la découverte d'un diamant brut de 1 098 carats. Le troisième plus gros de ce type jamais trouvé dans le monde, selon elle. C’est une aubaine pour le pays qui mise sur la transparence et la bonne gouvernance. 

L'eldorado du diamant

La pierre précieuse déterrée le 1er juin 2021 a d'abord été montrée au président botswanais Mokgweetsi Masisi, qui l'a fièrement exhibée. Si sa taille est impressionnante, ce n’est pas totalement une surprise au Botswana qui a l’habitude de ce genre de découverte.

En 2015, un diamant de 1 109 carats baptisé Lesedi La Rona (Notre Lumière dans la langue locale) avait été trouvé dans une autre la mine du nord-est du pays. Deux ans plus tard, la pierre précieuse avait a été vendue 53 millions de dollars, devenant ainsi le 2e diamant le plus cher de l'histoire.

Le plus gros diamant brut du monde est le Cullinan, mis au jour en Afrique du Sud en 1905. Il a été ensuite découpé en plusieurs pierres dont les plus importantes sont incrustées dans le sceptre de la reine d’Angleterre, comme l’explique Ouest France.

"Pensez à ce qu'une découverte comme celle-ci aurait signifié dans un pays non gouverné comme le Botswana. Entre la découverte et maintenant, où serait ce diamant ?"

Mokgweetsi Masisi, président du Botsawana

dans une déclaration publique

Un développement précieux 

Même s’il est pour l'instant trop tôt pour estimer la valeur du diamant brut qui doit encore être travaillé, c’est une très bonne nouvelle pour le Botswana, premier producteur de diamant en Afrique et l’un des plus importants au monde.
Contrairement à d’autres Etats africains, le secteur minier profite au développement du pays. L’entreprise Debswana, qui exploite quatre mines de diamants, est détenue à parts égales par l’Etat et le groupe De Beers.

Un pays "modèle" de transparence 

Le secteur diamantaire est garant d’une relative bonne santé économique et contribue largement à la croissance du pays. C’est l’une des plus dynamiques au monde, avec 5% en moyenne lors de la dernière décennie, selon la Banque mondiale. Malgré un taux de chômage élevé (environ 18% de la population active) et des inégalités sociales encore criantes, le Botswana est sur la bonne voie et peut être fier de sa gouvernance.

Selon un classement de Transparency International, ce pays d’Afrique australe est considéré comme le deuxième pays le moins corrompu du continent après les Seychelles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Botswana

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.