VIDEO. Le dugong, une "vache de mer" dont la survie est menacée

Long de trois mètres, ce mammifère marin se nourrit chaque jour des prairies sous-marines. 

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Surnommé la "vache de mer", le dugong a la particularité de ratisser les fonds marins pour brouter de l'herbe. Il en engloutit 30 à 40 kilos par jour, laissant derrière lui un réel sillage semblable à ceux que tracent les tondeuses à gazon. En effet, plusieurs heures par jour, il se consacre à dévorer les herbiers, une habitude insolite qui fait de lui le seul mammifère marin à être totalement herbivore. C'est notamment grâce aux vibrisses, des poils qui parsèment son corps, qu'il peut s'orienter et trouver sa nourriture. Le dugong appartient à la famille des siréniens, ce nom est hérité de nombreuses légendes : les marins auraient confondu l'animal avec une sirène du fait de sa forme et de son chant séducteur.  

Une espèce menacée 

Ce gros herbivore de 300 kilos peut vivre jusqu'à 70 ans mais sa survie est aujourd'hui mise en péril. Son aire de répartition est gigantesque puisqu'elle s'étend de l'Afrique de l'Est jusqu'au sud de l'Océanie. L'espèce se cantonne aux zones côtières et est, de ce fait, particulièrement vulnérable aux pressions humaines. En effet, les dugongs sont la cible de nombreuses menaces telles que la disparition des herbiers marins, les hélices de bateaux qui peuvent les heurter ou encore les chasseurs, férus de ce gros mammifère.

Long de trois mètres, ce mammifère marin se nourrit chaque jour des prairies sous-marines. 
Long de trois mètres, ce mammifère marin se nourrit chaque jour des prairies sous-marines.  (BRUT)