Afrique du Sud : des vignobles aux noms français

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Routes du vin : en Afrique du Sud, des vignobles aux noms français, héritage de la colonisation
FRANCE 2
Article rédigé par
N. Bertrand, M. Getti, C. Marchand, J. Kloeckner, G. Porrometo, F. Fougère - France 2
France Télévisions

Lundi 6 septembre, le feuilleton du 13 Heures de France 2 vous emmène sur la route des vins à travers le monde. La première étape est en Afrique du Sud, à la découverte d'un vin à la touche française, héritage de la colonisation au XVIIe siècle et de l'histoire du pays. 

À une cinquantaine de kilomètres de la ville du Cap, en Afrique du Sud, les vignes attendent le retour de la chaleur, car dans l'hémisphère sud, c'est l'hiver. Les noms des vignobles, Grande Provence, Bordeaux ou Chamonix, rappellent la France. L'arrivée des Français remonte au XVIIe siècle, lorsque 350 huguenots protestants débarquent en Afrique du Sud. Le gouvernement hollandais leur offre des terres. C'est la vallée de Franschhoek, le coin des Français.

39% moins cher qu'un vin français

Aujourd'hui, cet héritage attire les touristes. "On peut le comparer à la France, c'est même parfois mieux que la France", sourit une vacancière. Malgré la saison hivernale, les ouvriers agricoles sont à pied d'œuvre, ils taillent la vigne. "Si vous regardez la Provence ou la vallée du Rhône, il y a aussi des sols granitiques et sablonneux. C'est exactement ce que vous trouverez dans cette vallée", se réjouit Hein Koegelenberg, PDG du domaine La Motte. Ce domaine produit un million et demi de bouteilles par an. En moyenne, les vins sud-africains sont 39% moins chers que les vins français.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique du Sud

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.