Cet article date de plus de sept ans.

Afghanistan : une frappe de l'Otan fait au moins 10 victimes civiles

Selon des responsables afghans, un drone a tiré sur un véhicule civil. L'Otan dément.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un drone américain Predator, le 13 juin 2010 à Kandahar (Afghanistan). (MASSOUD HOSSAINI / AP / SIPA)

Le drone visait des insurgés talibans, il a frappé des civils. Selon des responsables afghans, une frappe aérienne de l'Otan a tué au moins dix civils samedi 7 septembre dans la province de Kunar, à l'est de l'Afghanistan, le long de la frontière avec le Pakistan.

"Un véhicule civil (...) a été frappé par un drone des forces internationales", rapporte le chef de la police locale, Abdul Habib Sayedkhil. Quatorze personnes ont été tuées, dont dix civils (quatre femmes, quatre enfants et deux chauffeurs). L'attaque a également causé la mort de "quatre insurgés armés". Le gouverneur de la province, Shujaul Mulk Jalala, a fait part d'un bilan sensiblement plus élevé, évoquant la mort "d'au moins douze civils".

L'Otan dément

De son côté, l'Otan assure ne pas avoir connaissance de victimes civiles. "Nous pouvons confirmer que les forces de la coalition ont mené une frappe de précision hier dans la province de Kunar", a réagi dimanche la Force internationale de l'Otan en Afghanistan (Isaf).

Cette attaque "a causé la mort de dix membres des forces ennemies. À ce stade, nous n'avons pas d'informations sur l'existence de victimes civiles". Les victimes civiles causées par les frappes aériennes de l'Otan en Afghanistan sont une source de tension entre la coalition et le gouvernement afghan.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.