Cet article date de plus de cinq ans.

20 000 réfugiés syriens coincés à la frontière turque

La Turquie a fermé sa frontière avec la Syrie, à Kilis. Plus de 20 000 réfugiés syriens fuyant la ville d’Alep seraient bloqués dans leur fuite. Une crise humanitaire est à venir selon plusieurs ONG.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (La ville de Kilis accueille déjà le plus grand camp de réfugiés de Turquie)

Le poste-frontière au sud de Kilis, en Turquie est toujours fermé. Aucun réfugié n’est parvenu à passer à travers aujourd’hui alors que des dizaines de milliers sont bloqués côté syrien, à quelques centaines de mètres seulement de la Turquie. Ils fuient l’avancée des forces pro-Assad dans la vile d’Alep et les bombardements de l’aviation russe.

La ville de Kilis accueille déjà le plus grand camp de réfugiés du pays, avec plus de 50 000 places. Mais le point de passage est désormais fermé et la Turquie a érigé dans ce secteur des murs de trois mètres de haut sur certains tronçons. 20 000 personnes seraient coincées côté syrien. Les ONG évoquent déjà une crise humanitaire majeure dans les jours à venir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.