VIDEO. Six survivants racontent la tornade dans l'Oklahoma

La ville de Moore, dans la banlieue d'Oklahoma City, est en ruines. Des habitants expliquent comment ils ont réussi à échapper aux vents dévastateurs.

Un habitant de Moore, une ville de la banlieue d\'Oklahoma City (Etats-Unis), marche au milieu des décombres de sa maison, détruite par une tornade, le 20 mai 2013.
Un habitant de Moore, une ville de la banlieue d'Oklahoma City (Etats-Unis), marche au milieu des décombres de sa maison, détruite par une tornade, le 20 mai 2013. (BRETT DEERING / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Une puissante tornade a semé la destruction, lundi 20 mai, dans la banlieue d'Oklahoma City, dans le sud des Etats-Unis. Des vents violents, allant jusqu'à 320 km/h et tourbillonnant sur trois kilomètres de diamètre, ont déferlé sur Moore. La ville a été réduite à un paysage de ruines. Et 91 de ses 55 000 habitants ont été tués. Certains ont échappé de justesse à la mort. Ils racontent comment ils ont survécu au passage de ce vortex dévastateur.

Une fillette secourt sa professeure

Isabella Rojas a vu la tornade arriver sur elle. La fillette de 7 ans était à l'école, en plein cours de musique, avec sa maîtresse et ses camarades. "J'avais tellement peur que je me suis accrochée à l'un des bureaux." L'écolière a lutté contre les bourrasques pour sortir de sa salle de classe dévastée. Elle a même aidé son enseignante, dont la jambe était coincée sous un meuble.

EVN

Une femme retrouve son chien en direct à la télévision

Choquée et fatiguée, Barbara Garcia raconte à la chaîne américaine CBS comment elle s'est réfugiée dans sa salle de bain, avec son chien Toto, au passage de la tornade. La vieille dame tenait son chien près d'elle, mais ils ont été séparés quand les murs de sa maison se sont effondrés. Barbara Garcia explique qu'elle sait que Toto n'est pas très loin. Moins d'une minute plus tard, le petit chien apparaît, dans les décombres de la maison de sa maîtresse et CBS filme leurs retrouvailles.

Un homme "plutôt chanceux"

Lando Hyde, lui aussi, a d'abord pensé à ses bêtes. Cet homme, qui travaille dans une écurie, a couru pour libérer plusieurs chevaux, avant de se mettre à l'abri dans l'étable. Les box ont été écrasés par une camionnette soulevée par les vents, raconte-t-il, le corps et le visage encore couverts de boue. "Le bruit était insupportable et on pouvait voir des choses voler partout." Autour de lui, les stalles ne sont plus qu'un amas de bois brisé et de tôles pliées.

Reuters

Une habitante réfugiée dans son placard

Interrogée à sa sortie de l'hôpital, Ninia Lay raconte qu'elle s'est réfugiée dans un placard lorsque l'alerte a retenti. "J'ai entendu comme le vacarme d'un train", décrit-elle. Sa maison a été rasée. Elle est restée deux heures sous les décombres, avant d'être secourue par son mari et les pompiers. 

Des débris jonchent le sol après le passage d\'une tornade sur Moore, une ville de la banlieue d\'Oklahoma City (Etats-Unis), le 20 mai 2013.
Des débris jonchent le sol après le passage d'une tornade sur Moore, une ville de la banlieue d'Oklahoma City (Etats-Unis), le 20 mai 2013. (BRETT DERRING / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)
 

Un habitant terrorisé au fond de sa cave

"On a cru mourir", ne cesse de répéter Ricky Stover, en observant les ruines qui constituaient auparavant sa maison. "Nous étions dans la cave", décrit-il, la voix tremblante. "La porte a été soufflée et du verre et des débris ont commencé à nous tomber dessus et franchement, nous nous sommes vus morts."

Reuters

Une famille survit grâce à son abri souterrain

Caméra au poing, un homme ouvre la porte de l'abri antitempête construit sous sa maison, juste après le passage de la tornade. Il filme un décor apocalyptique. Sa famille a survécu. Mais de sa maison, il ne reste plus qu'un amas de planches et de meubles réduits en miettes. Autour, la végétation aussi a été rasée. "Le Seigneur donne et le Seigneur reprend", commente-t-il.