Peut-on prévoir les séismes ?

En une semaine, le Mexique a subi deux séismes. Mais il y a-t-il des signes annonciateurs ? Des systèmes d'alerte existent, mais ils ne sont pas infaillibles. Les explications de France 3.

Dans les pays à risque, des systèmes d'alerte sonore permettent de prévenir la population quelques minutes avant l'arrivée d'un tremblement de terre. Mais ces alertes ne sont pas infaillibles.
Des capteurs sont placés dans les zones les plus sujettes aux séismes. Lorsque la terre tremble, des alarmes se déclenchent dans les villes quelques minutes avant l'arrivée des ondes sismiques. Problème : lorsque l'épicentre du séisme est trop profond dans la terre ou trop proche de la ville à prévenir, les alarmes n'ont pas le temps d'être déclenchées. C'est justement tout l'enjeu pour les scientifiques. Car il est impossible de prévoir où et quand aura lieu un tremblement de terre.

Un enjeu scientifique

Aux États-Unis, la Nasa travaille sur les signes annonciateurs des séismes grâce à des vues aériennes. En Californie, cette mission pourrait être confiée aux smartphones. Ce sont eux qui serviraient de capteurs, réagissant aux premiers signes de tremblement de terre. Une technologie ultra-sophistiquée qui permettrait peut-être de sauver de nombreuses vies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les secours à l\'œuvre à Mexico, après le tremblement de terre qui frapé le Mexique, le 19 septembre 2017.
Les secours à l'œuvre à Mexico, après le tremblement de terre qui frapé le Mexique, le 19 septembre 2017. (RONALDO SCHMIDT / AFP)