Sécheresse : quelles stratégies adoptent les piscines municipales ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Sécheresse : quelles stratégies adoptent les piscines municipales ? -
Sécheresse : quelles stratégies adoptent les piscines municipales ? Sécheresse : quelles stratégies adoptent les piscines municipales ? - (France 2)
Article rédigé par France 2 - V.Chatelier, C.Chabaud, J-M.Talenton
France Télévisions
France 2
En ce début d'été, de nombreuses préfectures ont déjà pris des arrêtés pour limiter l'usage de l'eau, les nappes phréatiques étant en déficit. Qu'en est-il du remplissage des piscines municipales qui sont souvent, pour beaucoup, le seul endroit où se rafraîchir ?

Au Boulou (Pyrénées-Orientales), la piscine municipale est à l’abandon depuis plusieurs mois. Elle aurait dû ouvrir en mai et accueillir 400 personnes par jour, mais restera fermée toute la saison à cause de la sécheresse. "Ça fait un peu mal au cœur pour faire comprendre aux enfants que cette année, ils ne pourront pas profiter des joies de la piscine de leur commune", confie Jérôme Bousquet, directeur des services techniques.

Garder une capacité d’eau pour le robinet

La piscine de la commune consomme trois millions de litres d’eau par an. L’eau est puisée directement dans la nappe phréatique, liée à une rivière. Son niveau est plus bas que d’habitude, alors le maire (SE), François Comes, est particulièrement inquiet. "Il faut absolument que nous gardions une capacité d’eau pour le robinet, de l’eau pour nos agriculteurs, de l’eau pour les jardins familiaux", affirme-t-il. 

D’autres communes ont tout de même choisi d’ouvrir leurs piscines, notamment dans celles où le remplissage des piscines privées est interdit. 

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.