Sécheresse : des communes privées d'eau potable

61 départements sont touchés par des restrictions d'eau, notamment dans le Centre et l'Est. Certaines communes du Doubs et de l'Ain doivent même être ravitaillées en eau par camions-citernes. Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, a indiqué mardi 23 octobre, qu'un plan de calamité agricole serait mis en place.

France 3

C'est un convoi qui n'a plus rien d'exceptionnel. Depuis une semaine, Morteau (Doubs), comme une trentaine de communes du Haut-Doubs, est ravitaillée par camion-citerne. Les sources ont diminué de moitié. La ville puise même de l'eau directement dans le Doubs. Tout cela coûte 3 000 € par jour à Morteau. Les entreprises et les habitants sont donc priés de limiter leur consommation d'eau. La Franche-Comté est particulièrement touchée par la sécheresse, mais les deux tiers du pays souffrent du manque d'eau. Dans certains départements, les prélèvements d'eau sont interdits, y compris pour l'agriculture.

Des ravitaillements de plus en plus fréquents

Dans l'Ain, les camions-citernes continuent leur ballet. À Champfromier (Ain), 25 000 litres d'eau sont acheminés à chaque livraison. Les rotations sont de plus en plus fréquentes. Cela fait cinq semaines que les 700 habitants du village sont privés d'eau potable. Ils doivent guetter l'arrivée des camions. Leur vie quotidienne est liée à ces ravitaillements. Il devrait pleuvoir dans les prochains jours, mais sans doute pas suffisamment pour réalimenter les sources.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Saur a été condamnée, le 15 janvier 2018, par le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine). (Photo dillustration).
La Saur a été condamnée, le 15 janvier 2018, par le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine). (Photo dillustration). (MAXPPP)