Cet article date de plus de trois ans.

Ado sauvé d'une avalanche à La Plagne : c'est "un petit miracle"

Une chance d'autant plus exceptionnelle, commente le capitaine Patrice Ribes, commandant de l'unité de montagne de la gendarmerie nationale (PGHM) de la Savoie, que l'adolescent ne portait pas de détecteur.

Article rédigé par
avec France Bleu Pays de Savoie - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Panneau de rappel sur le risque d'avalanche hors des pistes balisées, le 25 janvier 2005. (MAXPPP)

Le capitaine Patrice Ribes, commandant de l'unité de montagne de la gendarmerie nationale (PGHM) de la Savoie, qualifie de "petit miracle" le sauvetage d'un adolescent emporté par une avalanche mercredi 26 décembre à La Plagne, rapporte France Bleu Pays de Savoie"Si on ne retrouve pas la victime au bout de 15 minutes, il y a plus de 90% de risques qu'elle décède", explique l'officier. Or le garçon de douze ans est resté enseveli près d'une heure avant qu'un chien secouriste retrouve sa trace.

"Il aurait pu heurter des rochers ou se faire comprimer, c'est une des causes du décès dans les avalanches. La deuxième chance, c'est qu'il n'a pas inhalé de neige et qu'il s'est retrouvé dans une situation lui permettant de respirer dans cette heure d'ensevelissement", poursuit Patrice Ribes.

Rappel de sécurité : éviter le hors-piste et porter un détecteur

Plus de peur que de mal, le jeune homme s'en sort avec une jambe cassée. "Cette opération se termine bien mais il faut rappeler les règles basiques de sécurité : ne pas s'engager dans des secteurs hors-pistes qu'on ne connaît pas et surtout être équipé du détecteur de victimes d'avalanche pour engager des sauvetages si besoin", rappelle Patrice Ribes.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.