Neige : "une situation sans précédent" selon le préfet de police de Paris

Le préfet de police de Paris a pris la parole afin d'évoquer les grandes difficultés de circulation causées par la neige dans la nuit du 6 au 7 février.

France 2

De fortes chutes de neige bloquent les routes d'Ile-de-France depuis hier 6 février. Le préfet de police Michel Delpuech a tenu à faire un premier bilan de cette nuit de blocages. Fanny Stenneler nous résume ses propos. "La situation est sans précédent, selon les termes du préfet de police de Paris qui a même précisé que ces chutes de neige étaient plus fortes qu'en 2010. Il a également rappelé le travail qui a été effectué, les 73 saleuses qui ont œuvré toute la nuit et qui ont couvert près de 700 kilomètres de route (ce qui n'a pas empêché une situation de blocage généralisé). Le préfet a également tenu à évoquer les blessés, au nombre de 47, tous sans gravité. Il faut noter qu'il n'y a pas eu d'accident mortel, ce qui est remarquable compte tenu de la complexité de la situation dans la nuit du 6 au 7 février."

Pas d'amende pour les véhicules en stationnement

La journaliste poursuit : "Selon le préfet, l'interdiction de circulation des poids lourds a bien été respectée : 470 véhicules ont été stockés dans la nuit. Ils devraient reprendre la route dans l'après-midi, mais seulement jusqu'à 17 heures et sur certains axes, car la situation reste délicate sur les routes et on attend de nouveaux brouillards givrants demain matin 8 février. La préfecture demande aux particuliers de ne pas prendre leur voiture dans les heures qui viennent et jusqu'à demain. Le ministère de l'Intérieur rappelle que les véhicules peuvent stationner d'ici là sans craindre d'amende."

Le JT
Les autres sujets du JT
Des centaines d\'automobilistes sont bloqués sur la nationale 118 à hauteur de Vélizy-Villacoublay, le 6 février 2018.
Des centaines d'automobilistes sont bloqués sur la nationale 118 à hauteur de Vélizy-Villacoublay, le 6 février 2018. (MAXPPP)