Finistère : Morlaix défigurée, les commerçants en colère

14 départements sont en alerte orange aux orages lundi 4 juin. La veille, l'équivalent de plusieurs mois de pluie est tombé dans le Finistère. Morlaix est particulièrement touchée.

France 3

À l'aide d'une pelle, avec une raclette, un balai et même une pelleteuse, les habitants de Morlaix (Finistère) tentent d'évacuer lundi 4 juin l'eau boueuse qui a envahi les artères de leur ville la veille au soir. À l'intérieur d'un supermarché, des dizaines de produits, imbibés d'eau et de boue, sont bons pour la poubelle. Une fleuriste a dû se résoudre à jeter une partie de son stock. "Le magasin est dans un état pas possible, c'est désolant, confie-t-elle, il y en a pour plusieurs jours de nettoyage. Toutes les plantes sont saccagées".

Les autorités locales pointées du doigt

À Morlaix, il est tombé l'équivalent d'un mois de précipitations en moins d'une demi-heure. La puissance de l'eau a détruit une voie ferrée et emporté une voiture, coincée sous un pont de la ville. Chez les commerçants du centre-ville, la polémique monte. Certains accusent les autorités d'avoir minimisé le risque d'inondation : "On n'a eu aucun appel de la mairie, rien du tout. Du coup, on habite assez loin, le temps qu'on arrive ventre à terre, c'était déjà trop tard, j'avais déjà de l'eau à mi-cuisse devant le magasin". Réponse de la maire. "On avait une alerte orage, qui a été diffusée, mais l'alerte ne veut pas dire que la pluie va tomber avec une telle violence de façon localisée sur Morlaix", explique Agnès Le Brun. La mairie a demandé cet après-midi la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Inondations Saône-et-Loire, mai 2018.
Inondations Saône-et-Loire, mai 2018. (FRANCE 3)