Cet article date de plus de deux ans.

Inde : après la décrue au Kerala, le bilan des inondations dépasse les 400 morts

Les pluies torrentielles tombées depuis juin ont provoqué la plus violente mousson en un siècle dans cet État tropical du sud de l'Inde.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des secouristes interviennent à Annamanada, dans l'Etat du Kerala (Inde), le 19 août 2018. (MANJUNATH KIRAN / AFP)

La décrue des eaux dans l'État du Kerala, en Inde, a révélé, lundi 20 août, de nouveaux corps de victimes. Le bilan s'élève désormais à plus de 400 morts depuis le début de la mousson en juin. Il s'agit de la plus violente mousson en un siècle dans cet État tropical du sud de l'Inde de 33 millions d'habitants, également très prisé des touristes durant la saison sèche. 

Après une semaine de précipitations torrentielles, les pluies ont faibli lundi et les niveaux des eaux ont baissé dans de nombreux districts. Hélicoptères militaires et bateaux poursuivent leurs recherches de survivants et larguent des vivres et de l'eau potable dans les zones sinistrées.

Près de 725 000 personnes réfugiées dans des camps humanitaires

Les sauveteurs ont découvert, dimanche, au moins 30 nouveaux corps, faisant passer le bilan des inondations au Kerala à au moins 400 morts. Quelque 725 000 personnes sont toujours abritées dans plus de 5 000 camps humanitaires. La contamination des sources d'eau potable et les mauvaises conditions d'hygiène font craindre aux autorités l'apparition de maladies. Des agents sanitaires vont être déployés dans les villages pour suivre la situation.

La facture des inondations est estimée à trois milliards de dollars. Le montant est appelé à s'alourdir à mesure que se précise l'ampleur des destructions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.