Environnement : la pluie vaut de l'or

Les deux tiers de la France sont sous la pluie ce mercredi 8 mars. Il y a ceux qui s'en plaignent, et ceux qui s'en réjouissent. Aujourd'hui, de plus en plus de particuliers et d'entreprises récupèrent l'eau de pluie.

Voir la vidéo
France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des gouttes par milliers, de l'eau tombée du ciel : chaque année, 180 milliards de mètres cubes de pluie se versent sur le sol français. Alors certains choisissent d'en récupérer une partie pour la réutiliser. Lionel Fouilland, utilisateur d'un récupérateur d'eau de pluie en fait partie. "L'eau va tomber sur les tuiles pour arriver sur les chenaux, ensuite elle va être collectée dans le tuyau que vous avez en face de vous et arriver dans un regard en béton, qui va s'évacuer directement et aller dans le récupérateur d'eau", explique-t-il.

Trois filtres au total

Lionel Fouilland a fait installer une cuve de récupération d'eau il y a cinq ans lors de la construction de sa maison. Elle est enfouie dans le sol. "Là on a un couvercle pour éviter que les enfants ne tombent dedans, c'est verrouillé. C'est la seule partie visible de la cuve. On récupère l'eau du toit, et on a un premier filtre qui permet de récupérer toutes les impuretés", précise-t-il. Il faudra trois filtres au total pour obtenir une eau limpide.

Le JT
Les autres sujets du JT
Debbie Reynolds (au centre), entourée de Gene Kelly et Donald O\'Connor, dans \"Chantons sous la pluie\", en 1952.
Debbie Reynolds (au centre), entourée de Gene Kelly et Donald O'Connor, dans "Chantons sous la pluie", en 1952. (KOBAL / AFP)