Cévennes : à la découverte de l'observatoire du mont Aigoual

France 3 vous emmène à la découverte de l'observatoire du mont Aigoual, dans les Cévennes. Dernière station météo habitée de France, elle sera bientôt désertée par les hommes.

FRANCE 3

C'est un vaisseau de pierre posé sur la montagne, à la lisière du Gard et de la Lozère. À 1 567 mètres d'altitude, voici l'observatoire du mont Aigoual, véritable vigie météorologique des Cévennes. Et pour y parvenir en plein hiver, c'est le parcours du combattant. Qu'il fasse -20°C, qu'il neige ou qu'il vente, chaque lundi matin, Rémy Marguet débute sa permanence dans ce paysage de carte postale. 

L'observatoire est occupé 24 heures sur 24


Le rôle de Rémy Marguet est de contrôler les relevés météo et contribuer à la parution de bulletins, comme celui qui concerne la tempête de ce mardi 29 janvier. Et pour que les relevés automatiques soient le plus juste possible, Rémy Marguet doit contrôler tous les appareils situés sur le toit de l'observatoire, chaque jour. L'observatoire est occupé 24 heures sur 24 par deux scientifiques. Mais pendant l'hiver, mieux vaut contrôler les stocks de nourriture, car il y a quelques années, une équipe est restée coupée du monde pendant quinze jours. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pic du Midi de Bigorre vu depuis le col d\'Aspin, dans les Hautes-Pyrénées, le 13 août 2018.
Le pic du Midi de Bigorre vu depuis le col d'Aspin, dans les Hautes-Pyrénées, le 13 août 2018. (PHILIPPE ROY / AFP)