Canicule : le pic de consommation électrique a été atteint jeudi à 12h40

Pour chaque degré au-dessus des températures normales de saison, les équipes de RTE observent une hausse de consommation équivalente à la consommation en électricité de la ville de Bordeaux.

La consommation d’électricité augmente notamment avec l’utilisation des climatiseurs.
La consommation d’électricité augmente notamment avec l’utilisation des climatiseurs. (TIM SOMERSET / MAXPPP)

"Une pointe de consommation" d'électricité "estivale" a été atteinte jeudi 27 juin à 12h40 avec 59 436 megawatts, a appris franceinfo auprès de RTE, le réseau public qui gère le transport d'électricité. À titre de comparaison, cet hiver, la France avait connu un pic d'électricité à 83 000 MW le 18 janvier.

Lors des périodes de canicule, la consommation d’électricité augmente avec l’utilisation des climatiseurs et des ventilateurs notamment. Pour chaque degré au-dessus des températures normales de saison, les équipes de RTE observent une hausse de consommation de 500 MW, soit l’équivalent de consommation en électricité de la ville de Bordeaux.

Éteindre les appareils en veille et activer la touche éco de son lave-linge

"La production disponible devrait être largement suffisante pour y répondre", assure RTE qui détaille qu'il y a "77 700 MW de production disponible : 45 900 MW de nucléaire, 5 600 MW de gaz, 1 300 MW de charbon, 3 600MW d’autres sources de production thermique, 1 800 MW d’éolien, 6 100 MW de photovoltaïque, 13 400 MW d’hydraulique".  

RTE rappelle également les gestes pour maîtriser sa consommation d'électricité : "Éteindre les appareils en veille, déconnecter son téléphone de son chargeur lorsqu'il est totalement chargé, limiter l’envoi d’emails avec des pièces jointes trop lourdes, activer la touche "éco" de son lave-linge et de son lave-vaisselle, ne pas laisser les réfrigérateurs ou congélateurs ouverts trop longtemps."