Canicule : à Toulouse, les rues sont désertes et les commerçants inquiets

À Toulouse (Haute-Garonne), 39 degrés sont attendus mercredi 24 juillet. Des températures qui n'incitent pas à la balade. Face aux rues désertes, les commerçants mettent tout en œuvre pour attirer les clients.

FRANCE 2

Mercredi 24 juillet, le bitume en surchauffe faire fuir les potentiels clients du centre-ville de Toulouse. "C'est vrai que l'on bouge beaucoup moins, on est moins motivés", décrit une jeune femme. Pour conserver sa clientèle, un boucher a décidé de faire bouillir sa marmite. "On fait cuire des morceaux de pot-au-feu (...) des morceaux à cuisson longue", explique-t-il. Si lui a chaud, son plat (en gelée) ravira ses clients puisqu'il se mange froid.

Un glacier reste ouvert jusqu'à 1 heure

Dans le pressing voisin, le travail ne manque pas, mais pour le confort des salariés comme des clients le gérant a fait installer la climatisation il y a un mois. Il y a laissé 3 000 €. "C'est le paradis", assure Marc Laborde, le gérant, avant de préciser qu'il fait quand même très chaud. La baisse du chiffre d'affaires touche tout le monde. Pour tenter de faire remonter le sien, un glacier reste ouvert jusqu'à 1 heure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lors du précédent épisode de canicule, le 26 juin 2019 à Toulouse (Haute-Garonne).
Lors du précédent épisode de canicule, le 26 juin 2019 à Toulouse (Haute-Garonne). (ALAIN PITTON / NURPHOTO / AFP)