L’objectif pour smartphone qui menace les appareils photo

Sony scelle peut-être le sort des compacts en dévoilant un nouvel objectif à fixer directement sur son smartphone. 

L\'objectif Sony QX10 est compatible avec les smartphones fonctionnant sous Android ou iOS.
L'objectif Sony QX10 est compatible avec les smartphones fonctionnant sous Android ou iOS. (SONY)

Ce pourrait être le coup fatal pour les appareils photo numériques. Le dernier-né de Sony ouvre une voie inexplorée dans la photographie. L'entreprise japonaise a dévoilé, au salon high-tech qui se tient à Berlin (Allemagne) du 6 au 11 septembre, deux objectifs à fixer directement sur votre smartphone. Pour les professionnels de la photo interrogés par francetv info, c'est une "véritable innovation", testée dans cette vidéo (en anglais).

Le QX10 et sa version plus évoluée, le QX100, sont compatibles avec les téléphones fonctionnant sous Android et iOS et se posent en alternative à l'appareil photo numérique. Ce nouveau produit pourrait bien achever un marché en pleine dégringolade, comme l'expliquent Les Echos. Entre 2011 et 2012, la vente des compacts dans le monde a chuté de 127 millions à 98 millions et le quotidien économique prévoit seulement 59 millions de vente en 2013. 

Smartphone + objectif = tous les avantages

Soyons honnêtes, les photographes du dimanche comme vous et moi n'achètent plus d'appareils photo. Quand nous voulons prendre une photo rapidement, le plupart préfèrent sortir notre téléphone portable. Ce changement, Jonathan Malagie, directeur technique d'un site de vente d'appareils photo, l'a bien remarqué. "Tout le monde a un smartphone, les gens ne renouvellent plus leur ancien appareil photo numérique", explique-t-il à francetv info.

"D'après moi, ce type de produit fera chuter les ventes des appareils entrée de gamme", analyse Lionel Scaccia, le directeur commercial du site marchand. Un smartphone couplé à un objectif de bonne qualité réunit les avantages des deux produits. Rapidité de prise de vue, photographies de qualité et partage sur les réseaux sociaux immédiats, les objectifs de Sony sont simples d'utilisation.

Un peu trop pour le site Les numériques"Tant qu'une application dédiée aux experts ne viendra pas débrider le plein potentiel du QX100," les utilisateurs devront se "cantonner à un usage basique 'visez et photographiez'." Insuffisant donc pour les aficionados des nouvelles technologies et de la photo, mais juste assez, peut-être, pour le grand public.

Encombrant et cher

Mis en vente à la fin du mois de septembre, le QX10 et le QX100 s'adresseront à une clientèle jeune, potentiellement séduite par les nouvelles technologies, d'après Lionel Scaccia. Sony semble bien décidé à suivre cette voie marketing, comme le montre le spot de pub du groupe.

Pourtant, la BBC (en anglais) souligne les défauts des deux objectifs. "Le concept est intéressant, mais quand on pense à son utilisation, est-ce que les utilisateurs voudront le transporter avec eux ?", s'interroge Francisco Jeronimo, directeur de recherche sur les mobiles au cabinet de consultants IDC. Car leur poids et leur taille risquent de freiner le grand public. Les objectifs ont un zoom très large, mais sont donc volumineux.

"Au début, le QX100 sera forcément pour une niche", résume Jonathan Malagie. Son prix (450 euros, contre 200 pour le QX10) risque d'en freiner plus d'un. Yosuke Aoki, un porte-parole de Sony, confiait ses doutes à la BBC : "Nous nous demandons toujours combien nous devons en fabriquer." Le QX100 ne sera peut-être pas un énorme succès commercial, mais le concept va assurément faire des petits.