Avec des prix toujours plus cassés, les fabricants de tablettes de lecture sont engagés dans une course au prix

L'objectif des fabricants est d'en faire un accessoire de poche bon marché plus complémentaire que concurrent des tablettes multimédia type iPad.Ces derniers jours Amazon, pionnier sur le segment avec son Kindle, a accentué le mouvement en faisant passer la version de base de son appareil à 139 dollars, le prix le plus bas sur le marché.

Le Kindle d\'Amazon
Le Kindle d'Amazon (AFP Emmanuel Dunand)

L'objectif des fabricants est d'en faire un accessoire de poche bon marché plus complémentaire que concurrent des tablettes multimédia type iPad.

Ces derniers jours Amazon, pionnier sur le segment avec son Kindle, a accentué le mouvement en faisant passer la version de base de son appareil à 139 dollars, le prix le plus bas sur le marché.

Pour plusieurs analystes, maintenant que le marché de l'édition électronique est lancé, et que les tablettes à usage unique pour la lecture sont pour l'heure en concurrence avec l'iPad d'Apple (bien plus cher, à partir de 499 dollars), le segment ne trouvera son salut que dans la banalisation d'un petit objet mobile et bon marché.

En mai, le patron fondateur d'Amazon Jeff Bezos avait expliqué que les outils de lecture concurrents, tablettes informatiques ou téléphones portables ne se substitueraient pas à la tablette de lecture dédiée, s'appuyant sur l'exemple de la photographie.

Nombre d'analystes tablent déjà sur de prochaines baisses de prix à moyen terme, sans exclure qu'Amazon vende l'appareil à perte, sacrifiant la rentabilité à la part de marché, ce qui est la stratégie du distributeur depuis sa fondation en 1995. "Suivant la stratégie du rasoir jetable, Amazon semble dégager une faible marge sur l'appareil, pour se rattraper sur les lames", en l'occurence les titres électroniques, explique l'analyste Paul Ausick, sur le site 247WallSt.com. Il ne cache toutefois pas ses doutes sur les marges que peut dégager Amazon sur les ventes de titres électroniques.

Le distributeur, premier libraire d'Amérique, a déjà annoncé qu'il vendait plus de e-livres que de premières éditions, et que l'auteur suédois Stieg Larsson, auteur de la série Millenium, avait dépassé le seuil d'un million d'e-livres vendus.

Sur le même sujet : Amazon baisse le prix du Kindle