Amazon renonce à s'installer à New York, les habitants sont partagés

La multinationale devait s'implanter en plein cœur de la ville, mais plusieurs personnalités politiques et une partie des habitants se sont opposées au projet.  

Des opposants à l\'installation d\'Amazon à New York aux États-Unis se félicitent du renoncement du géant, le 14 février 2019.
Des opposants à l'installation d'Amazon à New York aux États-Unis se félicitent du renoncement du géant, le 14 février 2019. (DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Aux États-Unis, le géant Amazon renonce déjà à son nouveau siège new-yorkais. L’entreprise devait s’installer à Long Island City, dans le Queens. Le marché, c'était 25 000 emplois assurés contre des milliards de dollars en avantages fiscaux. Mais le groupe de Jeff Bezos a fait face depuis des semaines à l’opposition de plusieurs élus et d’une partie de la population.

Le bras de fer n'aura duré que quelques semaines. À Long Island City, beaucoup s'inquiétaient de voir les prix flamber avec l'arrivée du géant. Shaun tient un salon de coiffure à quelques dizaines de mètres de ce qui devait être le nouveau siège d'Amazon : "C'est vraiment fou, ces accords sans concertation ne marchent pas avec les New-Yorkais. On fait du bruit, on sait ce qui est bon pour le quartier, on vit ici, on travaille et on progresse ensemble."

On a dit à Amazon 'hé, venez discuter', et à la place, ils sont partis, donc bon...Shaun, coiffeurà franceinfo

Les habitants pas unanimes

Mais les habitants du quartier ne sont pas tous d'accord. De nombreux commerçants attendaient avec impatience cette nouvelle clientèle. Harry, patron d'une épicerie en a les larmes aux yeux : "Je ne me sens pas bien, c'est une mauvaise nouvelle pour mon commerce. Tous ces gens n'ont pas compris qu'Amazon était une bonne nouvelle pour le développement du quartier."

Avec Amazon, le commerce aurait été bon.Shaun, épicierà franceinfo

Avec le retrait du géant, le spectre de la gentrification ne s'envole pas pour autant. Le phénomène est déjà très avancé et d'autres entreprises pourraient jeter leur dévolu sur Long Island City. C'est ce que redoute Anna, une étudiante : "Je crois que c'est une vraie menace et c'est déjà arrivé dans d'autres quartiers, j'ai été témoin de cette gentrification, c'est insensé." Amazon, dans l'immédiat, ne cherchera pas d'autres emplacements.