Cet article date de plus de neuf ans.

Retour à la normale sur la ligne TGV Paris-Lyon

La SNCF a reconnu des retards "entre 1h30 et plus de 3 heures" mardi soir mais assure que le trafic est "entièrement normal" mercredi matin.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des voyageurs attendent leur train, le 7 mai 2013, à la gare de la Part-Dieu, à Lyon (Rhône). (MAXPPP)

La SNCF loupe l'entame de son pont de l'Ascension. Les passagers voyageant entre Paris et Lyon ont subi de très importants retards, dans la soirée et la nuit du mardi 7 mai. Selon la compagnie, les TGV Paris-Lyon et Lyon-Paris ont été retardés d'une heure et demie en moyenne. Mais certaines rames ont accusé des délais nettement plus longs. En cause, une panne électrique.

"Il y a un problème d'alimentation électrique sur un secteur au sud du Creusot (Saône-et-Loire)" sur la voie à grande vitesse, "et les TGV sont détournés sur la voie classique", a expliqué, mardi soir, une porte-parole de la SNCF. La panne a pu être réparée durant la nuit et le trafic était à nouveau "entièrement normal" mercredi matin, selon la SNCF, contactée par francetv info.

30 000 collations distribuées

La SNCF a admis des retards d'une durée comprise "entre une heure et demie et un peu plus de trois heures" en raison de l'incident. "On ne voulait absolument pas supprimer de trains, en ce début de long week-end de milieu de semaine, a expliqué à francetv info un porte-parole de l'entreprise. On a annoncé les retards et tous les trains ont fini par arriver."

Un internaute de francetv info a évoqué un retard de quatre heures, annoncé dans son TGV Paris-Lyon. Sur Twitter, un passager dont le train accusait trois heures de retard, a ri jaune devant les efforts de la SNCF pour le faire patienter. 

"Plus de 30 000 collations ont été distribuées en gares et dans les trains", selon la société, qui a mis en place des bus pour assurer les correspondances et proposé des prises en charge par taxi aux voyageurs, à Paris, Lyon, Marseille ou encore Montpellier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.