Un homme de 35 ans et ses filles de 4 et 9 ans sont morts dans l'incendie d'un mobile home au Cannet-des-Maures

Le feu, dont l'origine n'est pas encore établie, a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi au camping de La Cigalière au Cannet-des-Maures.L'alerte a été donnée par la mère des enfants, qui a a été évacuée à l'hôpital militaire Sainte-Anne à Toulon, gravement brûlée aux mains et au visage.

Le mobil-home incendié du camping de La Cigalière à Cannet-des-Maures.
Le mobil-home incendié du camping de La Cigalière à Cannet-des-Maures. (AFP - Anne-Christine Poujoulat)

Le feu, dont l'origine n'est pas encore établie, a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi au camping de La Cigalière au Cannet-des-Maures.

L'alerte a été donnée par la mère des enfants, qui a a été évacuée à l'hôpital militaire Sainte-Anne à Toulon, gravement brûlée aux mains et au visage.

C'est en dégageant les décombres que les sapeurs-pompiers ont trouvé les victimes.

L'enquête est conduite par les gendarmes de la ville voisine du Luc-en-Provence, avec le renfort de la brigade de recherches de Draguignan. Les techniciens en investigations criminelles du groupement de gendarmerie de Toulon ont aussi été mobilisés.

"A priori nous sommes sur une incendie d'origine accidentelle qui a pris à l'intérieur du mobile home, nous travaillons sur l'hypothèse électrique, des vérifications vont être effectuées dans ce sens avec des expertises et nous vérifions aussi pour savoir si les parents fumaient", a déclaré à l'AFP le procureur adjoint de Draguignan, Philippe Guémas.

La mère était dans la salle de bain quand le feu a pris. Lorsqu'elle a vu les flammes, elle est sortie en hurlant pour appeler de l'aide, "mais devant la violence du feu personne n'a rien pu faire pour sauver les enfants comme leur père. Tous les trois sont morts dans des circonstances horribles, brûlés vifs", a déclaré le voisin.

Le domaine de la Cigalière est un camping deux étoiles implanté sur cinq hectares de verdure, à 4 km du centre du Cannet-des-Maures, selon son site internet. Situé à une quarantaine de kilomètres des plages de la Côte d'Azur, il comprend 65 emplacements ombragés et propose de louer des mobil-homes.

Une quinzaine de vacanciers, parmi lesquels des enfants, ont été pris en charge à la mi-journée par une cellule psychologique de quatre personnes. Trente personnes ont été évacuées et relogées ailleurs dans le camping.