Traversée de l'Atlantique à la rame : Guirec Soudée au bout de l'exploit

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Traversée de l'Atlantique à la rame : Guirec Soudée au bout de l'exploit
Article rédigé par
M. Subra-Gomez, M. Le Rue - France 3
France Télévisions

Après 107 jours et 5 000 kilomètres de traversée à la rame de l'Atlantique, Guirec Soudée est finalement arrivé en France. Un exploit qui aura pris trois mois au Breton, après de nombreuses aventures.

C'est un exploit réalisé en solitaire, au milieu de l'Océan. Après 107 jours de traversée à la rame, Guirec Soudée a rallié les côtes françaises. Parti depuis les États-Unis, le navigateur breton a rejoint sa Bretagne natale, après avoir parcouru 5 000 kilomètres à la force de ses bras et des courants marins. Une épreuve qui laisse des traces physiquement sur le corps.

Durant ce très long périple, Guirec Soudée a dû faire face aux éléments, notamment lorsqu'il fut pris dans une tempête. "J'avais un hublot ouvert, toute l'eau rentrait dans le bateau, j'avais plus d'air. Le bateau était à moitié coulé", explique le navigateur.

Le Vendée Globe et la Route du Rhum en ligne de mire

Malgré cette mésaventure et la perte de nombreux instruments, le Breton s'accroche et poursuit son aventure en solitaire dans l'Atlantique Nord. Il explique notamment qu'il n'a pas eu besoin d'assistance, mais seulement de transmettre ses coordonnées GPS à ses proches, afin de les informer de sa position.

Durant la traversée, Guirec Soudée a "vécu des choses exceptionnelles", croisant de nombreux bancs de poissons, des baleines ou bien des requins. Une expérience mémorable qui le motive à retourner sur les eaux, toujours en solitaire, soit sur le Vendée Globe, soit sur la Route du Rhum.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.