Cet article date de plus d'onze ans.

Intempéries dans le Sud : le courant en passe d'être rétabli

Quelque 7 350 foyers restent privés d'électricité en Auvergne, mais la situation devrait s'améliorer d'ici à lundi minuit.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Un horticulteur devant ses serres, le 30 avril 2012 à Bournoncle-Saint-Pierre (Haute-Loire). (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

Le week-end a été agité dans la moitié sud du pays : samedi 28 avril, Météo France a en effet placé neuf départements en vigilance orange aux vents violents sur une zone allant des Alpes au Massif central. L'alerte a été levée le lendemain, mais les dégâts concernent toujours des milliers de foyers. FTVi récapitule.

 • L'électricité en passe d'être totalement rétablie

"La quasi-totalité des foyers" devait retrouver l'électricité d'ici lundi 30 avril minuit en Rhône-Alpes, Bourgogne et Auvergne, a assuré ERDF, filiale d'EDF chargée de la distribution électrique. En Rhône-Alpes et Bourgogne, l'ensemble des foyers ont été réalimentés dans la soirée, à l'exception de quelques dizaines de clients dans des zones isolées, tandis qu'en Auvergne, 7 350 clients étaient encore privés de courant en fin d'après-midi.

Cinquante groupes électrogènes sont en cours d'acheminement pour alimenter les villages les plus reculés du département. 400 personnes sont par ailleurs encore sur le terrain pour la réparation des dernières lignes. En Rhône-Alpes, les 740 personnes mobilisées durant la journée ne partiront pas avant mardi par "précaution", a indiqué ERDF.

Dimanche à 2 heures du matin, jusqu'à 160 000 foyers de ce secteur s'étaient retrouvés dans le noir. Des interruptions liées aux dégâts dans les zones concernées.

 

Vents violents en Rhône-Alpes, orages en Midi-Pyrénées

Samedi, le vent a soufflé très fort sur l'Auvergne et la région Rhône-Alpes, particulièrement en montagne, sur les hauteurs du Massif central et des Alpes. Les rafales ont atteint 90 à 100 km/h en plaine et en vallée du Rhône, 110 à 130 km/h sur les hauteurs des Alpes du Nord et de l'est du Massif central. Localement, comme à Chamonix (Haute-Savoie), le vent a soufflé jusqu'à 150 km/h, avant de s'atténuer peu à peu en fin de nuit.

Le littoral a également été frappé. Un vent de secteur sud à sud-est a ainsi soufflé fort samedi après-midi de la Méditerranée à la région Midi-Pyrénées. Près du golfe du Lion, le vent marin a atteint 90 km/h en rafales. Le vent d'autan a connu des pointes à 90-100 km/h.

De violents orages ont également éclaté dans la soirée de dimanche, dans le nord de la région Midi-Pyrénées, selon le site Meteorologic.net. Des pluies intenses, ainsi que de la grêle et des rafales de vent ont secoué la zone.

• Tornade près de Toulouse

C'est dans la région toulousaine que le phénomène météorologique le plus impressionnant a pu être observé. L'activité orageuse a en effet entraîné la formation d'une tornade, dimanche vers 19 heures. Elle aurait été aperçue "depuis les communes de Lamasquère et de Muret (à 15-20 km au sud de Toulouse)", selon La Chaîne Météo.

Plusieurs internautes ont filmé ce phénomène rarissime en France. En voici quelques images amateurs :

Impressionnante, la tornade n'a pas été trop dangereuse. Quelques dégâts mineurs ont été rapportés, indique La Chaîne Météo, qui évoque "des tuiles envolées, des murs effondrés, des automobiles déplacées" ou encore des arbres déracinés. 

• Un grand vin de Madiran menacé par la grêle

Les intempéries ont aussi des conséquences lourdes pour le patrimoine gastronomique des régions touchées. Un orage de grêle a ainsi détruit en bonne partie les vignes de Château Montus, un madiran réputé, dans le Gers.

Les pousses de vigne avaient atteint à peine cinq à quinze centimètres de hauteur en cette fin avril. "Lorsque les pousses sont jeunes, il suffit de l'impact d'un seul grêlon pour mettre la tige par terre", a déploré le vigneron Alain Brumont. Il a indiqué qu'un tiers des vignes qui produisent les vins de Château Montus a été grêlé à 50%, un autre tiers à 75% et le tiers restant à 90-95%.

Au total, le millésime 2012 devrait être réduit à 30% de la normale en ce qui concerne le Château Montus et à 20% pour le Torus, également produit sur cette parcelle.

• Et après ?

Le pire semble être derrière nous. Météo France a levé toutes les alertes orange de l'Hexagone dimanche 29 avril. Des pluies pourraient toutefois s'abattre sur le quart sud-ouest mardi après-midi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.