Cet article date de plus d'onze ans.

Roman Polanski a remercié dimanche ses soutiens à quelques jours de la décision suisse sur son extradition aux USA

Le cinéaste franco-polonais, poursuivi aux Etats-Unis pour avoir eu en 1977 des relations sexuelles avec une adolescente de 13 ans, s'est dit "bouleversé" par les témoignages de soutien, dans une lettre envoyée à Bernard Henri-Levy.Il avait été arrêté le 26 septembre à Zurich et libéré sous caution le 4 décembre et assigné à résidence à Gstaad.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Bernard-Henri Lévy (Photo AFP)

Le cinéaste franco-polonais, poursuivi aux Etats-Unis pour avoir eu en 1977 des relations sexuelles avec une adolescente de 13 ans, s'est dit "bouleversé" par les témoignages de soutien, dans une lettre envoyée à Bernard Henri-Levy.

Il avait été arrêté le 26 septembre à Zurich et libéré sous caution le 4 décembre et assigné à résidence à Gstaad.

Alors que des messages lui parviennent "du monde entier", Roman Polanski, 76 ans, exprime une reconnaissance émue à ses soutiens: "J'aimerais pouvoir, à chacun, dire le bien que cela fait, quand on est enfermé dans une cellule, d'entendre, chaque matin, en recevant le courrier, ce murmure de la voix humaine et de la solidarité".

"Chacun de leurs mots ont été, pour moi, dans les moments les plus sombres, et sont toujours dans ma situation actuelle, pleins de réconfort et de raisons d'espérer", ajoute-t-il.

Expliquant vouloir "répondre à tous" ces messages, une tâche "impossible" en raison de leur nombre, il autorise Bernard-Henri Lévy à "diffuser ces quelques lignes que je vous adresse".

Ce texte a été mis en ligne dimanche après-midi sur le site de la revue littéraire "La règle du jeu", dont M. Levy est le directeur. "Il cherchait le moyen de remercier tous ses amis inconnus, il nous a demandé de le faire", a expliqué M. Lévy.

La semaine dernière, la justice californienne a refusé d'abandonner les poursuites lancées contre M. Polanski , tout en demandant une enquête sur les accusations d'erreurs de procédure formulées par le cinéaste à l'encontre du juge chargé du dossier à l'époque.

En mars 1977, Roman Polanski , alors âgé de 43 ans et déjà réalisateur mondialement connu, avait couché avec une jeune fille de 13 ans, en marge d'une séance photos chez l'acteur Jack Nicholson.

Poursuivi par les parents de l'adolescente, il avait reconnu le détournement de mineure mais s'était finalement enfui des Etats-Unis avant le prononcé de la peine, craignant d'être lourdement condamné en dépit de ses aveux.

Il n'a jamais remis les pieds aux Etats-Unis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.