Cet article date de plus de neuf ans.

Richard Prasquier fait un parallèle entre l'islam radical et le nazisme

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a déploré la recrudescence d'actes antisémites en France, après un entretien avec François Hollande à l'Elysée, dimanche 7 octobre.

 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), déplore une recrudescence des actes antisémites dans le pays depuis l'affaire Merah. (JONATHAN REBBOAH / MAXPPP)

ANTITERRORISME - "Etre complaisant vis-à-vis de l'islam radical, c'est être complaisant vis-à-vis du nazisme". Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), a établi un parallèle entre l'islamisme radical et le nazisme lors d'une déclaration sur le perron de l'Elysée après un entretien avec François Hollande, dimanche 7 octobre.

FTVi

Il a également qualifié de "monstruosité" cette idéologie et fustigé "l'"indulgence, complaisance vis-à-vis de ces fanatiques du radicalisme islamique". C'est donc selon lui "l'ensemble de la communauté nationale qui doit se défendre contre des valeurs qui ne sont pas du tout celles de la République".

Des mesures de sécurité pour les lieux de culte

De son côté, le président du Consistoire israélite de France, Joël Mergui, a appelé à "trouver une solution à un mal qui s'appelle la haine des juifs". Il assure que "les garanties que des mesures de sécurité supplémentaires seront prises" pour les lieux de culte qui en ont besoin. François Hollande a lui promis "la mobilisation totale de l'Etat pour lutter contre toutes les menaces terroristes".

Au total, quatre dirigeants de la communauté juive ont été reçus à leur demande par le président, au lendemain de l'opération qui a démantelé une cellule d'islamistes radicaux présumés, samedi. Les enquêteurs ont découvert une "liste d'associations israélites en région parisienne" lors de leurs perquisitions.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.