Cet article date de plus d'onze ans.

Pour 2012, Sarkozy se décidera en 2011, "quelque part à la fin de l'été" ou au "début de l'automne"

"Pour les gens, ce n'est pas le problème", a déclaré Nicolas Sarkozy à CBS, en marge du sommet de Washington. "Ils veulent qu'on les sorte de la crise, qu'il y ait moins de chômage, plus de croissance, plus de sécurité, plus de pouvoir d'achat (...) Croyez bien que c'est ce qui me motive à chaque instant."
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Sarkozy lors de son arrivée à Washington (12/03/10) (AFP/BRENDAN SMIALOWSKI)
"Pour les gens, ce n'est pas le problème", a déclaré Nicolas Sarkozy à CBS, en marge du sommet de Washington. "Ils veulent qu'on les sorte de la crise, qu'il y ait moins de chômage, plus de croissance, plus de sécurité, plus de pouvoir d'achat (...) Croyez bien que c'est ce qui me motive à chaque instant."

Il a par ailleurs qualifié de "petit clapotis" sans importance l'affaire des récentes rumeurs sur sa vie privé, propagées par internet, reprises par la presse étrangère et élevées par un de ses proches conseillers, Pierre Charon, et son avocat, Thierry Herzog, au rang de complot organisé.

"Carla et moi avons une vie très calme, nous sommes très proches l'un de l'autre et tout ceci est très exagéré", a-t-il déclaré à CBS. "Je suis toujours désolé quand, autour de nous, à côté de nous, en face de nous ou à cause de nous les gens s'excitent trop."

"Il y a tant de souffrances des gens, il y a tant de difficultés dans leur vie quotidienne. Je suis toujours étonné que tout ceci prenne une telle place alors que cela n'en a pas", a-t-il également affirmé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.