Haute-Garonne : un pont s'effondre à Mirepoix-sur-Tarn, au moins un mort et plusieurs disparus

L'effondrement de ce pont a entraîné la chute d'au moins deux véhicules et fait un mort, selon les pompiers. 

Le pont qui s\'est effondré le 18 novembre 2019 relait la commune de Mirepoix-sur-Tarn à celle de Bessières (Haute-Garonne). 
Le pont qui s'est effondré le 18 novembre 2019 relait la commune de Mirepoix-sur-Tarn à celle de Bessières (Haute-Garonne).  (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

Le pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne), qui reliait la ville à celle de Bessières, à une trentaine de kilomètres de Toulouse, s'est effondré lundi 18 novembre, entraînant la chute dans le Tarn d'au moins deux véhicules, un camion ainsi qu'une voiture, annoncent les pompiers de Haute-Garonne. L'effondrement de ce pont des années 1930 a causé la mort d'une jeune fille, a rapporté auprès de France Bleu Occitanie le préfet de Haute-Garonne. Celle-ci était âgée de 15 ans, a précisé le procureur. 

Il y a "trois véhicules impliqués" qui étaient sur le pont, a déclaré à l'AFP le président du conseil départemental de Haute-Garonne, Georges Méric. D'après les pompiers, un poids lourd et une voiture ont chuté dans l'eau du fait de cet effondrement. Plusieurs personnes étaient toujours portées disparues et d'autres en urgence relative lundi matin, après avoir plongé dans la rivière pour porter secours aux personnes. 

Plus de 80 pompiers mobilisés

"De nombreux moyens de secours sont engagés", ont précisé les pompiers de Haute-Garonne sur Twitter, ajoutant que la route départementale D71 était coupée. Environ 80 pompiers sont mobilisés sur le secteur de Mirepoix-sur-Tarn, ont-ils ajouté plus tard lundi matin. D'après le préfet, une quarantaine de gendarmes sont également déployés sur place. 

La préfecture de Haute-Garonne a ouvert lundi matin une cellule de crise après l'effondrement du pont. Le président du conseil départemental promet également l'ouverture d'une enquête sur cet accident.