Ports marchands : la réforme des retraites pèse dans le duel Le Havre / Anvers

Depuis le 5 décembre, les salariés du port du Havre (Seine-Maritime) multiplient les actions pour dire leur opposition au projet de réforme des retraites. Les nombreux acteurs du secteur sont inquiets.

France 2

Depuis plusieurs années, le port du Havre (Seine-Maritime) souffre d'une comparaison avec le port belge d'Anvers. Une grue suspendue, des conteneurs délaissés et plus un bateau à l'horizon... Le port du Havre est paralysé. Son siège est même occupé de jour comme de nuit par la CGT qui poursuit son opération "port mort" entamée contre le projet de réforme des retraites.

72 millions de tonnes contre 234

La situation est catastrophique pour l'image du port français à l'international. Sa direction voit déjà les armateurs lui tourner le dos. "Ça profite à nos concurrents", assure Laurent Folope, directeur commercial du port du Havre. Le Havre s'inquiète parce qu'il est déjà à la traîne par rapport à ses concurrents et notamment Anvers. Le port français accueille 72 millions de tonnes de marchandises contre 234 millions de tonnes pour celui qui était autrefois un concurrent direct.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un porte-container au Havre, le 5 août 2015. 
Un porte-container au Havre, le 5 août 2015.  (FRANCK DUNOUAU / PHOTONONSTOP / AFP)