Cet article date de plus d'onze ans.

Nelson tué par une voiture de police: peine légère

Le policier qui avait fauché Nelson, 14 ans, au volant de sa voiture en 2007 a été condamné à un an avec sursis
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Voiture de police (© France 3 Normandie)
Le policier qui avait fauché Nelson, 14 ans, au volant de sa voiture en 2007 a été condamné à un an avec sursisLe policier qui avait fauché Nelson, 14 ans, au volant de sa voiture en 2007 a été condamné à un an avec sursis

Le deuxième policier à bord de la voiture a été relaxé. "Le tribunal n'a pas du tout occulté la tragédie que représente ce dossier, mais il y a des règles de droit qui doivent être appliquées", a déclaré la présidente du tribunal à Marseille.

Le jugement a été accueilli dans le calme, mais, hors du prétoire, la famille de Nelson a exprimé sa colère

Reconnu coupable d'homicide involontaire aggravé par la vitesse excessive de son véhicule, Yohan Bensadoun, 24 ans, aujourd'hui titularisé mais stagiaire à l'époque des faits, s'est vu infliger, en plus d'une peine de prison d'un an avec sursis, une annulation de son permis de conduire, avec interdiction de le repasser pendant un an. Ces peines sont conformes aux réquisitions du parquet.

Le deuxième policier, Frédéric Nieddu, 31 ans, qui était chef de bord de l'équipage mais était assis à l'arrière du véhicule, a été relaxé. Mis en examen pour homicide involontaire, le parquet avait requis six mois de prison avec sursis et un an de suspension du permis à son encontre.

"Nos enfants sont en danger"


"Je veux faire un appel à toutes les mères de France et leur dire que nos enfants sont en danger", a dit la soeur de la victime, Julie Baille, 31 ans, lors d'un point presse au cabinet de son avocat. "Je veux qu'on les punisse pour leurs actes", a-t-elle ajouté, indiquant que la famille avait adressé il y a quelques jours une lettre au président Nicolas Sarkozy.

C'est une condamnation "vraiment light", a dit l'avocat des soeurs de Nelson, Me Virgile Reynaud. "On espère que le parquet fera appel, surtout sur la relaxe du chef de bord".
Le parquet a dix jours pour faire appel.

"On avait jusque-là réussi à se reconstruire petit à petit, maintenant c'est pire qu'avant", a dit une autre soeur de Nelson, Elsa Gazelle, 25 ans. "Il n'y a pas de respect pour la mort d'un enfant, on espérait que le policier condamné aurait un regard pour nous, quelque chose d'humain, il n'en a rien été".

Le conseil de Yohan Bensadoun a dit qu'il ne ferait pas appel.
"Mon client a compris qu'il avait fait une faute, ce n'était pas la peine de l'envoyer en prison, il faut garder raison", a dit Me Béatrice Manoukian. "Il continue à faire son métier, il continue à songer à cette mort le jour et la nuit, cette condamnation correspond à la réalité objective du dossier".

Le gyrophare avait été activé sans raison

Nelson, 14 ans, avait été renversé le 23 juin 2007 alors qu'il circulait à vélo sur un passage protégé, par la voiture conduite par Yohan Bensadoun qui allait, avec Nieddu et un autre stagiaire, relever une équipe de garde à l'hôpital Nord. Il était décédé le lendemain, ses obsèques avaient rassemblé plusieurs centaines de personnes.
L'enquête avait montré que le véhicule roulait à 73km/h alors que la vitesse était limitée à 50. Les policiers avaient également enclenché le gyrophare pour cette mission sans caractère d'urgence, avait relevé la présidente du tribunal lors de l'audience le 25 septembre, une remarque à laquelle les deux prévenus avaient répondu que c'était l'habitude à Marseille.
"C'est le dossier des petites entorses que l'on fait à Marseille (...) il faut que cette tolérance cesse", s'était alors exclamé Me Reynaud.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.