Les deux humanitaires français de l'ONG Triangle GH sont arrivés en France où ils ont été reçus lundi par M.Kouchner

"Olivier Denis et Olivier Frappé (...), libérés hier, (avaient) souhaité rencontrer Bernard Kouchner à leur retour de Khartoum pour remercier les autorités françaises", a précisé le ministère des Affaires étrangères.Ils ont été libérés dimanche dans la région du Darfour, au Soudan. Ils avaient été enlevés il y a près de quatre mois en Centrafrique.

Triangle Génération Humanitaire
Triangle Génération Humanitaire

"Olivier Denis et Olivier Frappé (...), libérés hier, (avaient) souhaité rencontrer Bernard Kouchner à leur retour de Khartoum pour remercier les autorités françaises", a précisé le ministère des Affaires étrangères.

Ils ont été libérés dimanche dans la région du Darfour, au Soudan. Ils avaient été enlevés il y a près de quatre mois en Centrafrique.

L'enlèvement des deux ressortissants français avait été revendiqué par un groupe disant s'appeler les "Aigles de libération de l'Afrique" et peu connu jusqu'alors.

Les autorités soudanaises ont affirmé dimanche que les ravisseurs seraient traduits en justice. "Nous allons les traduire en justice", a déclaré le ministre d'Etat soudanais aux Affaires humanitaires, Abdel Baqi Gilani. "Nous voulons éradiquer cette culture (des enlèvements) qui n'est pas la nôtre, à nous Soudanais". "Mais je vais être franc avec vous, je crains quand même qu'il y ait d'autres enlèvements", a ajouté le ministre d'Etat soudanais.

Depuis le mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) en mars 2009 à l'encontre du président soudanais Omar el-Béchir, le Darfour est en proie à une vague d'enlèvements de travailleurs humanitaires étrangers, notamment français.