Les conseils régionaux ont élu vendredi leurs présidents, cinq jours après le scrutin régional

Pas de surprise lors de ces votes, les majorités étant claires grâce au mode de scrutin.Les listes victorieuses obtiennent en effet d'office 25% des sièges dans les Conseils régionaux, auxquels viennent s'ajouter un nombre de sièges proportionnel aux résultats obtenus au second tour des élections régionales.

21 régions métropolitaines sur 22 à gauche
21 régions métropolitaines sur 22 à gauche (FTVI)

Pas de surprise lors de ces votes, les majorités étant claires grâce au mode de scrutin.

Les listes victorieuses obtiennent en effet d'office 25% des sièges dans les Conseils régionaux, auxquels viennent s'ajouter un nombre de sièges proportionnel aux résultats obtenus au second tour des élections régionales.

-Alsace: le sénateur UMP Philippe Richert a été élu par 27 voix parmi les 47 élus de la nouvelle assemblée. Les candidats battus le 21 mars, Jacques Bigot (PS-EE) et Patrick Binder (FN) n'ayant pas présenté de candidat, il y a eu 20 votes blanc.

-Aquitaine: le socialiste Alain Rousset a été réélu pour un troisième mandat par 58 voix sur les 85 élus. Les 17 élus du Mouvement populaire n'ont pas participé au vote et les 10 élus du MoDem se sont abstenus.

-Auvergne: le président sortant du conseil régional, le socialiste René Souchon, a été réélu dès le premier tour. Il a obtenu la majorité absolue avec 33 voix contre 14 à son rival, le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Alain Marleix.

-Basse-Normandie: le socialiste Laurent Beauvais a été réélu. Dans cette nouvelle assemblée, la gauche gagne quatre sièges, avec 32 conseillers régionaux sur 47. Mais Laurent Beauvais va devoir composer avec davantage d'élus écologistes. Europe Ecologie compte 9 élus dans la nouvelle assemblée contre quatre dans la précédente. Le PS reste à 15.

-Bourgogne: le président sortant socialiste, François Patriat, a été réélu par 36 voix contre 14 pour le candidat UMP-Nouveau Centre (NC) François Sauvadet, six voix pour Edouard Ferrand du Front national (FN) et une voix pour la socialiste Fadila Khattabi.

Bretagne: Jean-Yves Le Drian a été réélu par 52 voix pour, l'opposition UMP/NC (20 sièges) et Europe Ecologie (11 sièges) ne prenant pas part au vote

-Centre: Le socialiste François Bonneau, a été réélu par 49 voix contre 21 voix à Hervé Novelli (UMP) et 7 à Philippe Loiseau (FN).

-Champagne-Ardenne: Jean-Paul Bachy (divers gauche), a été réélu.

-Guyane: Rodolphe Alexandre, élu divers gauche qui menait la liste UMP victorieuse au second tour des régionales, a été élu sans surprise. Il était le seul candidat en lice.

-Ile-de-France: Jean-Paul Huchon (PS) a été réélu par 139 voix sur 209. Il y a eu 70 bulletins blancs et nuls, soit trois de plus que le nombre de sièges UMP et Nouveau Centre (67). La majorité de gauche de M. Huchon est de 142 sièges (PS, EE, FG, MRC, MRG et MUP).

-Languedoc-Roussillon: Georges Frêche, président DVG sortant du Conseil régional du Languedoc-Roussillon, a été réélu dès le premier tour par 44 voix. Le candidat de l'UMP, le sénateur-maire de Béziers Raymond Couderc, a recueilli 13 suffrages et la candidate du Front national France Jamet 10 voix.

-Limousin: le président socialiste sortant, Jean-Paul Denanot, a été réélu par 27 voix contre 10 voix pour Jean Auclair (liste UMP-Nouveau Centre) et six pour Christian Audouin.

-Lorraine: le socialiste Jean-Pierre Masseret a été réélu par 46 voix contre 10 à son adversaire du Front national (FN), Thierry Gourlot, et 17 bulletins blancs.

-Midi-Pyrénées: Martin Malvy, président PS sortant du conseil régional, a été réélu à Toulouse par 69 voix contre 22 à Brigitte Barèges, députée-maire de Montauban, qui conduisait la liste UMP-NC, pour un troisième mandat consécutif.

-Nord-Pas-de-Calais: Daniel Percheron, réélu à la présidence du conseil régional pour son 3e mandat. Il a obtenu la majorité absolue avec 73 voix contre 22 à la secrétaire d'Etat aux Technologies vertes, Valérie Létard, et 18 à la vice-présidente du Front national, Marine Le Pen. Cette dernière présidera son groupe au conseil régional, contrairement à Mme Létard.

-Poitou-Charentes: Ségolène Royal, présidente sortante et seule candidate en lice, a été réélue par 55 voix contre 39, 13 bulletins blancs et trois votes nul.

-Rhône-Alpes: Jean-Jack Queyranne, président sortant, a obtenu la majorité absolue avec 100 voix contre 40 à la députée européenne Françoise Grossetête (UMP) et 17 à Bruno Gollnisch (Front national), également député européen.