Cet article date de plus de douze ans.

Le Quai d'Orsay a recommandé samedi de différer les voyages non essentiels en Syrie et au Burkina Faso

Motif, détaillé sur le site du ministère des Affaires étrangères: les troubles dans ces deux pays.Plus tôt, les tours opérateurs français (Ceto) avaient annoncé avoir décidé de suspendre jusqu'au samedi 30 avril les départs vers la Syrie compte-tenu de l'extension du mouvement de contestation populaire dans le pays.
Article rédigé par France2.fr avec agences
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min
Panneau d'information à Roissy (archives)

Motif, détaillésur le site du ministère des Affaires étrangères: les troubles dans ces deux pays.

Plus tôt, les tours opérateurs français (Ceto) avaient annoncé avoir décidé de suspendre jusqu'au samedi 30 avril les départs vers la Syrie compte-tenu de l'extension du mouvement de contestation populaire dans le pays.

"Compte tenu du contexte régional et des événements violents survenus ces dernières semaines" en Syrie, "où plus d'une centaine de morts sont à déplorer, il est recommandé de différer tout voyage non-essentiel" dans ce pays, a indiqué la recommandation du ministère. Jusqu'à présent, le ministère recommandait "de se tenir éloigné des lieux de manifestation et de ne pas les photographier (ni de donner l'impression de le faire) y compris avec des téléphones portables".

"La situation au Burkina Faso, et notamment à Ouagadougou, est actuellement marquée par de vives tensions du fait d'un mouvement de revendications des militaires. Il est recommandé de différer les voyages non-essentiels" dans ce pays, a indiqué par ailleurs le ministère, toujours sur son site internet.

Enfin, pour la Tunisie, le ministère estime que "la situation sécuritaire s'améliore (...) sans être totalement stabilisée". "Si les séjours sur la zone côtière et dans l'île de Djerba ne sont plus contre-indiqués, il reste déconseillé de se rendre dans l'intérieur du pays à l'exception des gouvernorats de Tozeur et de Kébili", précise le ministère sur son site.

Syrie: les voyagistes français prudents
Les tours opérateurs français (Ceto) ont suspendu de samedi au 30 avril des départs vers la Syrie compte-tenu de l'extension du mouvement de contestation populaire dans le pays, ont-ils annoncé.

Les clients concernés peuvent reporter leur voyage sans frais à une date ultérieure sur la Syrie ou toute autre destination programmée et aux conditions en vigueur du tour-opérateur, a précisé le Ceto qui a signalé avoir renforcé son assistance locale et mis en place "les dispositifs les plus adaptés".

Une porte-parole a précisé que 150 clients du Ceto se trouvaient actuellement en Syrie. Ces reports concernent environ 200 personnes pour les départs du mois d'avril, a-t-elle précisé. Environ 4.700 clients du Ceto se sont rendus en Syrie au cours de l'exercice allant du 1er novembre 2009 au 31 octobre 2010, selon le Ceto. A titre de comparaison, ils étaient plus de 600.000 au cours de la même période à s'être rendus en Tunisie, première destination des voyageurs à forfait de l'association, également secouée par une révolte populaire au début de l'année.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.