Le PDG d'Airbus suggère la fin des boîtes noires

L'Allemand Thomas Enders souhaite qu'à l'avenir les données vitales des vols soient transmises par satellite

L'Allemand Thomas Enders souhaite qu'à l'avenir les données vitales des vols soient transmises par satelliteL'Allemand Thomas Enders souhaite qu'à l'avenir les données vitales des vols soient transmises par satellite

Dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France, il juge obsolète le stockage des informations de vol dans des boîtes noires parfois introuvables.

"Nous examinons donc la possibilités d'améliorer le système actuel par une autre méthode de recueil des données", déclare le PDG d'Airbus.

Transmission en temps réel par satellite


"Les données les plus importantes des vols pourraient par exemple être transmises en temps réel par satellites comme c'est déjà le cas pour les informations liées à la maintenance de l'avion", ajoute-t-il.
Selon lui, "c'est un sujet sur lequel nous travaillons avec nos partenaires et nos fournisseurs".

"Pour améliorer encore à l'avenir la sécurité du transport aérien, nous devons être sûrs en cas d'accident de pouvoir récupérer toutes les données de vol", précise le PDG de l'avionneur européen.
Evoquant le crash de l'Airbus l'A330-200 du vol Air France le 1er juin Rio-Paris au milieu de l'Atlantique avec 228 personnes à bord, Thomas Enders indique que "les boîtes noires n'ayant toujours pas été retrouvées, il était difficile de connaître les raisons de cette tragédie".
"On voit bien, dans le cas du vol AF 447, la difficulté à retrouver des boîtes noires gisant au fond de l'océan", conclut-il.

Pour le directeur de l'organisme français chargé des enquêtes liées aux crashs aériens (Bureau d'enquêtes et d'analyses), Paul-Louis Arslanian le système "coûtera cher à modifier". Par ailleurs, il faudrait, selon lui, décider, en cas d'envoi des données par satellite, quelles informations diffuser, par quels moyens et "comment les protéger contre un usage abusif ".

Paris veut évoquer la question avec l'Organisation de l'aviation internationale (OACI)

Le secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau veut évoquer dans quelques semaines la modernisation du système des boîtes noires avec l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), a indiqué vendredi sa porte-parole à l'AFP.

"Les recherches actuelles montrent que les boîtes noires doivent être fortement modernisées. C'est un impératif pour la sécurité aérienne et on doit trouver un système d'enregistrement en vol immédiat des données", souligne-t-on au secrétariat d'Etat.