Cet article date de plus d'onze ans.

Le corps de l'enfant trouvé mardi dans une rivière à la frontière franco-belge est bien celui de Younes

Il n'y plus de doute selon la procureure de Tournai Marie-Claude Maertens suite à l'autopsie et aux autres vérifications pratiquée sur la dépouille.Mardi soir déjà, la justice belge estimait "pratiquement certain" que le corps découvert était celui de Younes, disparu dans la nuit du 25 au 26 octobre, dans la commune de Comines.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le corps d'un enfant a été repéché mardi en fin d'après-midi. (F2)

Il n'y plus de doute selon la procureure de Tournai Marie-Claude Maertens suite à l'autopsie et aux autres vérifications pratiquée sur la dépouille.

Mardi soir déjà, la justice belge estimait "pratiquement certain" que le corps découvert était celui de Younes, disparu dans la nuit du 25 au 26 octobre, dans la commune de Comines.

Le corps a été retrouvé vers 17h50 dans la Lys, à la frontière franco-belge près d'une écluse, à environ 12 km de l'endroit où il avait disparu, a-t-elle précisé. "Il portait exactement le même type de vêtements que ceux de Younes", a-t-elle ajouté.

Contrairement à ce qu'avaient indiqué un peu plus tôt des médias belges, le corps n'était "pas lesté", a-t-elle précisé.

Depuis deux semaines et demie, des policiers belges et français menaient des recherches intensives pour retrouver le petit garçon. Il avait quitté le domicile familial à Comines "pieds nus et vêtu très légèrement", après une dispute "assez violente" entre ses parents, selon les mots de Mme Maertens.

Sa disparition avait fait l'objet d'un avis de recherche d'Interpol à ses 188 pays membres.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.