La Sécurité sociale a détecté 636 millions d'euros de fraude en 2013

Les montants détectés sont en hausse de 13% sur un , selon "Les Echos".

La Sécurité sociale a détecté 636 millions d\'euros de fraude en 2013, selon \"Les Echos\", le 4 janvier 2015. 
La Sécurité sociale a détecté 636 millions d'euros de fraude en 2013, selon "Les Echos", le 4 janvier 2015.  (XAVIER VILA / SIPA)

Entre les mauvais payeurs et ceux qui perçoivent indûment des allocations, la fraude détectée par les organismes de Sécurité sociale a atteint 636,1 millions d'euros en 2013. Dont plus de 174 millions au détriment de l'Assurance maladie, selon un bilan de Bercy révélé, dimanche 4 janvier par Les Échos.

La fraude dite sociale est augmentation de 13% par rapport à 2012, calcule la délégation nationale à la lutte contre la fraude dans son rapport annuel. Ce montant se décompose en 327,3 millions d'euros de fraude aux prestations (maladie, famille, retraites) et 308,8 millions d'euros de fraude aux cotisations et travail illégal (Urssaf), précise le document. "La somme a beau être la plus importante en cinq ans, elle ne pèse toutefois qu’un millième des dépenses d’assurance-maladie constatées, 173,8 milliards d'euros", note le quotidien économique. 

Les fraudes aux prestations d'Assurance maladie sont elles en hausse de 12%. En revanche, les irrégularités entourant les prestations de retraite ont diminué de 30%, à 9,28 millions d'euros.