La Poste envisage de lancer en France sa propre marque de téléphonie mobile en s'associant à un opérateur existant

Confrontée à une chute d'activité dans son métier du courrier, le groupe public qui cherche des relais de croissance pourrait mettre en oeuvre rapidement ce projet."Le sujet est inscrit à l'ordre du jour du conseil d'administration du 11 mars prochain", a indiqué mardi une porte-parole du groupe public.

La Poste
La Poste (F2)

Confrontée à une chute d'activité dans son métier du courrier, le groupe public qui cherche des relais de croissance pourrait mettre en oeuvre rapidement ce projet.

"Le sujet est inscrit à l'ordre du jour du conseil d'administration du 11 mars prochain", a indiqué mardi une porte-parole du groupe public.

En cas de feu vert des administrateurs, La Poste entamera des consultations pour trouver un partenaire d'ici septembre, pour lancer définitivement sa marque au "premier semestre 2011", d'après le journal économique Les Echos. L'objectif serait de conquérir entre 1,5 et 2 millions de clients en quatre ans.

Concrètement, La Poste pourrait lancer un opérateur mobile virtuel (dit MVNO), comme Virgin Mobile ou NRJ Mobile, en louant le réseau d'un des opérateurs du secteur, Orange, SFR, Bouygues, voire Free quand celui-ci disposera de ses propres infrastructures.

La Poste dispose déjà d'une expérience en matière de télécommunications. Outre l'ancienne administration commune des PTT qui regroupait les activités de courrier et de télécoms, disparue il y a 20 ans, le groupe public vend dans ses 17.000 points de contact disséminés partout en France des recharges prépayées des opérateurs existants. Cette activité a généré environ 120 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2009, auprès de 500.000 clients.