Cet article date de plus de neuf ans.

La moitié des appels au Samu social restés sans réponse en décembre

Le manque de place n'a pas permis au 115 de répondre positivement aux demandes d'hébergement des sans-abri.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le centre d'appels du Samu social de la métropole lilloise, à Lambersart (Nord), le 3 novembre 2011. (BAZIZ CHIBANE / SIPA)

Près d'un appel sur deux au numéro du Samu social n'a pas abouti à une solution d'hébergement en décembre, principalement par manque de place, selon le baromètre hivernal du 115 publié vendredi 13 janvier par le quotidien La Croix. Le 1er décembre 2011, le secrétaire d'Etat au Logement Benoist Apparu avait pourtant assuré que tous les sans-abri qui appelleront le 115 se verraient proposer une place.

"23 867 demandes d’hébergement d’urgence n’ont pas été satisfaites au cours du mois de décembre sur 48 618 appels", dans 37 départements (hors Paris), selon ce baromètre de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars). La situation est particulièrement critique dans la Loire, le Rhône, la Guadeloupe et la Loire-Atlantique.

Les familles et les étrangers particulièrement touchés

Les ménages avec enfants sont particulièrement mal lotis. Ils représentent 46 % des personnes ayant appelé le 115 en novembre, et 35 % en décembre. Mais seuls 39 % d'entre eux ont obtenu un hébergement, contre 60 % pour les personnes isolées.

"71 % des demandes de personnes issues de l’Union européenne, dont une forte majorité de Roumains, et 56 % des demandes de personnes étrangères hors Union européenne n’ont pas obtenu de place en décembre, contre 37 % des demandes de personnes de nationalité française", indique également l'enquête.

Pour la Fnars, "l’accueil des étrangers en détresse est un problème structurel" et par manque chronique de places, "la France n’est pas en mesure d’honorer les conventions internationales qu’elle a signées".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.