Jean-Michel Lemétayer, ancien président de la FNSEA, est mort

Il a succombé à un accident cardiaque, lors d'un déplacement familial en Ille-et-Vilaine. 

Jean-Michel Lemétayer (à gauche) accompagne les ministres Stéphane Le Foll et Guillaume Garot dans les allées du Mondial des fournisseurs de l\'agriculture et de l\'élevage, le 24 février 2013 à Paris. 
Jean-Michel Lemétayer (à gauche) accompagne les ministres Stéphane Le Foll et Guillaume Garot dans les allées du Mondial des fournisseurs de l'agriculture et de l'élevage, le 24 février 2013 à Paris.  (PATRICK KOVARIK / AFP)

Il a été président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) pendant près de dix ans. Jean-Michel Lemétayer est mort brutalement, mercredi 31 juillet en Ille-et-Vilaine, victime d'un accident cardiaque, révèle Ouest-France. L'information a été confirmée par le ministre délégué à l'Agroalimentaire, Guillaume Garot.

D'après Ouest-France, Jean-Michel Lemétayer, âgé de 62 ans, "se rendait à La Mézière (Ille-et-Vilaine) en compagnie d'un de ses parents, quand il a été victime d'un accident cardiaque". Il n'a pu être ramené à la vie et est mort vers 19 heures, explique le quotidien. 

Un "battant" et un "syndicaliste dans l'âme"

Jean-Michel Lemétayer a présidé pendant près de dix ans la FNSEA, de 2001 à 2010. Il était depuis à la tête de la Sodexpa, agence de promotion des entreprises de l'industrie alimentaire française à l'étranger. "Syndicaliste dans l'âme" depuis plus de trois décennies, il n'a jamais cessé de traire ses vaches dans sa ferme de Vignoc, près de Rennes. Au moment de son départ de la FNSEA, il déclarait : "Je quitte la FNSEA mais je ne rendrai jamais les armes. Je n'ai pas fini de combattre la distribution."

Christiane Lambert, première vice-présidente de la FNSEA, s'est dite "abasourdie". "Il venait de boucler un projet pour lequel il se battait depuis deux ans... Il était content et fier. On s'était dit 'on se revoit à la rentrée'", indique-t-elle. Le ministre Guillaume Garot lui a rendu hommage sur son compte Twitter, saluant "un battant, ouvert et constructif".