François Hollande, candidat le plus dépensier de la présidentielle

Le coût de sa campagne s'établit à plus de 21,7 millions d'euros. Il devance Nicolas Sarkozy. 

François Hollande a dépensé plus de 21,7 millions d\'euros, lors de la campagne présidentielle. Il est le candidat le plus dépensier, devant Nicolas Sarkozy (21,3 millions d\'euros).
François Hollande a dépensé plus de 21,7 millions d'euros, lors de la campagne présidentielle. Il est le candidat le plus dépensier, devant Nicolas Sarkozy (21,3 millions d'euros). (ALFRED/SIPA)

Qui a été le candidat le plus économe de la campagne présidentielle ? Et à l'inverse, qui a le plus dépensé ? Selon les chiffres des comptes de campagne déposés par les dix candidats à la présidentielle et publiés mardi 31 juillet au Journal officiel, c'est François Hollande qui présente la facture la plus salée. Le socialiste a en effet dépensé 21 769 895 euros. Il devance de plus de 400 000 euros son adversaire Nicolas Sarkozy, dont les dépenses s'établissent tout de même à 21 339 664 euros.

Parmi les bons élèves, deux candidats ont dépensé moins d'un million d'euros. Il s'agit de Jacques Cheminade, candidat le plus économe des dix avec un total de 498 674 euros et de Philippe Poutou (824 097 euros).

Les autres candidats se situent entre ces deux catégories. Jean-Luc Mélenchon a ainsi dépensé 9 514 317 euros, soit un peu plus que Marine Le Pen (9 095 908 euros) et que François Bayrou (7 042 962 euros). Un peu moins dépensiers : Eva Joly qui totalise 1 812 947 euros, Nicolas Dupont-Aignan (1 237 636 euros), et Nathalie Arthaud (1 022 159 euros).

Comptes étudiés en vue d'un remboursement

Les dix candidats avaient jusqu'au 6 juillet pour déposer leurs comptes de campagne à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques. Ses neufs membres doivent désormais fixer le montant du remboursement des dépenses de chaque candidat, une partie de leurs frais étant prise en charge par l'Etat.

Celle-ci varie en fonction du résultat. Ainsi, le plafond de dépenses pour le premier tour s'établit à 16,851 millions d'euros remboursables au maximum à 47,5%, soit 8,004 millions d'euros. Mais les candidats ayant rassemblé moins de 5% des suffrages exprimés ne reçoivent pas plus de 4,75% du plafond, soit 0,8 million d'euros.