Cet article date de plus d'onze ans.

Des vagues pouvant atteindre 9 mètres sont attendus dans la nuit de lundi à mardi sur le littoral atlantique

Un avis de très fortes vagues sur le littoral breton et sur les côtes de Charente, Gironde, des Landes et du Pays Basque a été émis par Météo France jusqu'à mardi au moins, sans comparaison possible cependant avec la tempête Xynthia.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Gros temps sur la côte basque (04/11/2009) (France 3 Aquitaine)

Un avis de très fortes vagues sur le littoral breton et sur les côtes de Charente, Gironde, des Landes et du Pays Basque a été émis par Météo France jusqu'à mardi au moins, sans comparaison possible cependant avec la tempête Xynthia.

La zone menacée en Bretagne se situe entre Perros-Guirec et l'Anse de l'Aiguillon, avec des vagues atteignant six à sept mètres au large, allant jusqu'à 9 mètres en milieu de nuit de lundi à mardi, précise Météo France. En Aquitaine, l'avis de fortes vagues a été lancé de lundi à 15h00 à mercredi 9h00 et concerne la côte Charente, la côte Gironde, la côte Landes et la côte Basque.

Une profonde dépression centrée entre l'Islande et l'Irlande se déplace vers le sud-est et engendre des vents violents provoquant de fortes vagues déferlantes sur le littoral et une élévation temporaire du niveau de la mer pouvant submerger certaines parties du littoral.

S'il présente un danger pour les promeneurs en bord de mer ou les bateaux au large, le phénomène n'est toutefois pas comparable à la tempête Xynthia qui a frappé les côtes françaises en février dernier.

La dépression engendre certes, au large, des vagues plus nombreuses et plus fortes, avec des creux qui peuvent atteindre dix mètres dans le Golfe de Gascogne, "mais les coefficients de marée sont plus faibles, de l'ordre de 90", note Météo France. Enfin, les vents et la pression atmosphérique contribuent moins à l'élévation du niveau de la mer que lors de l'épisode Xynthia.

La préfecture de Gironde recommande aux promeneurs de "ne pas s'approcher du rivage", "aux personnes ayant l'intention de naviguer en mer sur la période considérée à faire preuve de la plus grande prudence" et "aux personnes situées à proximité d'un cours d'eau ou d'une zone habituellement inondable de rester vigilants et de se conformer à la signalisation routière".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.