EN IMAGES. Sur les traces du Débarquement en Normandie

Le 6 juin 1944, près de 200 000 Américains, Britanniques, Canadiens et Français débarquaient sur les côtes normandes afin de mener l'offensive contre l'occupant allemand. Francetv info revient, 70 ans après, sur les lieux clés du Jour-J.

123
UTAH BEACH - Cette plage située sur la côte nord-est du Cotentin est une des cinq plages prises d'assaut par les troupes alliées le 6 juin 1944. Plus de 23 000 soldats américains débarqueront ici durant cette journée. MYCHELE DANIAU / AFP
223
La progression des troupes alliées à travers les terres depuis Utah Beach jusqu'en Belgique est depuis appelée Voie de la liberté. Depuis la fin de la guerre, elle est matérialisée par des bornes kilométriques de couleur rose pâle. MYCHELE DANIAU / AFP
323
SAINTE-MERE-EGLISE - Située à environ 15 kilomètres d'Utah Beach, le village normand de Sainte-Mère-Eglise (Manche) est connu comme étant la première commune libérée le 6 juin 1944 par les Alliés lors de la bataille de Normandie qui suivit le Débarquement. Aujourd'hui est accroché à l'édifice un mannequin représentant le parachutiste américain John Steele, qui, blessé lors de son parachutage, resta suspendu plusieurs heures au clocher avant d'être détaché par un soldat allemand. CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS
423
LA POINTE DU HOC - Située entre Utah Beach et Omaha Beach, la pointe du Hoc est une avancée dans la Manche qui fut fortifiée par les Allemands puis prise d'assaut par les troupes américaines le 6 juin 1944.  DAVID VINCENT / AP / SIPA
523
Sur le site, aménagé pour la visite, on peut encore voir de nombreux blockhaus et des cratères dus aux bombardements. MAXPPP
623
Depuis 1979, une partie des terrains de cette pointe appartient aux Etats-Unis qui y ont installé un monument en l'honneur des soldats américains sacrifiés pendant le Débarquement. MAXPPP
723
Sur les 225 rangers qui débarquèrent le 6 juin, 135 furent tués en deux jours. MAXPPP
823
Ce n’est que le 8 juin au matin que les soldats américains repoussèrent enfin les Allemands et libérèrent Saint-Pierre-du-Mont (Calvados), village le plus proche de la pointe, à 1,5 km au sud-est. MAXPPP
923
CIMETIERE ALLEMAND DE LA CAMBE - En 1954, le site de La Cambe (Calvados) est désigné pour être l'un des six cimetières allemands de Normandie. Inauguré en 1961, il abrite sur 7 hectares les tombes de 21 222 soldats du Reich tombés lors des combats de juin à août 1944. CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS
1023
OMAHA BEACH - La sculpture "Les Braves" de l'artiste française Anilore Banon est érigée sur la plage d'Omaha Beach (Calvados). C'est là que les troupes alliées perdirent le plus gros des troupes, 3 000 soldats le jour du Débarquement. MYCHELE DANIAU / AFP
1123
Le site abrite désormais le musée Overlord (du nom de l'opération) qui retrace le débarquement allié jusqu'à la libération de Paris, à l'aide d'une collection inédite retrouvée en grande partie sur le sol normand et constituée pendant plus de quarante ans par un témoin de cette époque et acteur de la reconstruction de la Normandie. MAXPPP
1223
CIMETIERE AMERICAIN DE COLLEVILLE-SUR-MER - Inauguré en 1956, ce cimetière honore la mémoire de plus de 9 300 soldats américains morts pendant la bataille de Normandie. Cette nécropole de 70 hectares est installée sur les hauteurs qui surplombent la plage d'Omaha Beach. DAVID VINCENT / AP / SIPA
1323
Dans le "jardin des disparus", les noms de 1 557 soldats dont la dépouille n'a pas été retrouvée sont gravés sur un monument. MAXPPP
1423
Dans le cimetière de Colleville-sur-Mer reposent 9 387 personnes mortes le jour du Débarquement ou dans les semaines suivantes en Normandie, principalement au combat. Quelque 14 000 dépouilles, d'abord inhumées en Normandie, ont été rapatriées aux Etats-Unis à la demande des familles. CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS
1523
LONGUES-SUR-MER - A 500 mètres de ce village du Calvados se trouvait une batterie côtière abritant quatre canons, construite par la Wehrmacht en 1943. Menaçant directement le Débarquement, la batterie fut bombardée sans relâche la semaine précédente. Ce n'est que le 7 juin 1944 en fin de matinée que les soldats allemands se rendirent aux soldats britanniques. CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS
1623
ARROMANCHES-LES-BAINS - C'est sur cette plage du Calvados que les Alliés établirent un port artificiel provisoire afin de permettre le débarquement de matériel lourd. DAVID VINCENT / AP / SIPA
1723
Mis en service le 14 juin 1944, ce port permit de débarquer 9 000 tonnes de matériel par jour. MAXPPP
1823
Sur les hauteurs de la ville se trouvent toujours quelques vestiges de la bataille de Normandie. ANDRE DURAND / AFP
1923
JUNO BEACH - Le nom de code d'une des cinq plages du Débarquement vient de la femme d'un général de l'époque. Située entre Courseulles-sur-Mer et Saint-Aubin-sur-Mer (Calvados), Juno Beach fut prise d'assaut par l'infanterie canadienne. Aujourd'hui, un mémorial rend hommage à ces combattants. MYCHELE DANIAU / AFP
2023
Le 14 juin 1944, le général de Gaulle traversa la Manche et débarqua à Juno Beach. Une croix de Lorraine y est depuis érigée sur un chemin desservant la plage. CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS
2123
PEGASUS BRIDGE - Situé sur le canal de Caen, le pont de Bénouville (Calvados) a été nommé Pegasus Bridge en l'honneur des parachutistes britanniques, dont le cheval ailé Pégase était l'emblème. Sa prise de contrôle de nuit, par planeurs, est un des hauts faits du Débarquement. Construit en 1935, l'original a été remplacé en 1994 par un pont plus long afin d'accroître la largeur praticable du canal. DAVID VINCENT / AP / SIPA
2223
CAFE GONDREE - Situé à 20 mètres du Pegasus Bridge, le café Gongrée est souvent présenté comme la première maison de France continentale à avoir été libérée, bien que cette primeur soit aujourd'hui attribuée à une maison située en face. Le café Gondrée est toutefois inscrit au titre des monuments historiques. MYCHELE DANIAU / AFP
2323
BATTERIE DE MERVILLE - Située sur la commune de Merville (Calvados), cette batterie allemande était un des objectifs prioritaires du Jour-J. Elle sera prise d'assaut par 150 parachutistes britanniques dans la nuit du 5 au 6 juin 1944. Aujourd'hui, ce site-musée, qui s'étend sur près de 5 hectares, accueille chaque année près de 60 000 visiteurs. CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS