Reportage "Il faut retenir toutes les infos" : en Corse, les postiers remplaçants se forment pour assurer les tournées l'été

Sur l'Île de Beauté, la population augmente durant l'été. La Poste prépare donc une trentaine de renforts qui découvrent ou redécouvrent les tournées qu'ils devront assurer en juillet-août.
Article rédigé par Agathe Mahuet, France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Virginie, la factrice attitrée du village de Calcatoggio (Corse-du-Sud), forme Raymonde pour la tournée qu'elle devra faire durant l'été. (AGATHE MAHUET / RADIO FRANCE)

"On prend le courrier Virginie ou on le prendra en haut ?" La camionnette jaune s'élance vers les hauteurs en plein cœur du village de Calcatoggio, sur la côte est de la Corse. Dans ce petit village escarpé de 500 habitants, au nord d'Ajaccio, Virginie, la factrice attitrée, forme aujourd'hui Raymonde. Cette dernière est remplaçante à la Poste et n'est plus venue ici depuis deux ans. "Viens, je te montre parce qu'il y a plein de nouveautés", lance Virginie.

>> Retrouvez les 68 lieux où La Poste expérimente la suppression de la tournée quotidienne des facteurs

Tandis que les vacances commencent pour beaucoup, il faut préparer les renforts de l'été dans les entreprises et notamment en Corse. À la Poste, où les facteurs de l'île parcourent, à eux tous, 15 000 km par jour, les remplaçants se forment, et découvrent ou redécouvrent les tournées qu'ils devront assurer en juillet-août.

La tournée des postières se déroule dans le village de Calcatoggio, au nord d'Ajaccio (Cors-du-Sud). (AGATHE MAHUET / RADIO FRANCE)

"Elles nous suivent tout au long de nos vies"

"On essaie de bien connaître nos clients", explique Virginie qui poursuit sa tournée accompagnée de Raymonde. L'adaptation est permanente, comme pour gérer le courrier de cette habitante rarement chez elle. "Son mari est en maison de repos, donc elle n'est plus souvent là", explique Virginie. Il faut retenir toutes ces infos. Au début, c'est dur, mais après ça rentre", explique Raymonde.

À Calcatoggio, où la population double quasiment pendant l'été, il faut avoir en tête les récents emménagements, ou les départs : "La mémé, je ne la vois plus", explique Virginie. "Ah d'accord, donc elle y est plus. Ah ouais, il y a du changement quand même", s'exclame Raymonde.

Plus loin dans le village, ce sont des naissances qui viennent d'avoir lieu. "Les nuits sont courtes ?", demande l'une des factrices, qui a un petit mot pour chacun. "Très !", répond le père de famille qui vient d'avoir des jumeaux. Virginie a tout livré dans cette maison des sièges bébés aux poussettes. "Elles nous suivent tout au long de nos morceaux de vie. Elles sont au courant de la vie du village, et de notre intimité", explique le père de famille qui lance en souriant : "Allez bonne tournée ! Et ne nous ramenez plus d'amende s’il vous plaît !"

Il y a beaucoup de choses à retenir estime Raymonde qui va s'occuper de la tournée du village de Calcatoggio (Corse-du-Sud) durant l'été. (AGATHE MAHUET / RADIO FRANCE)

"La poste est très importante pour les gens du village", explique Virginie. S'ils ne voient pas facteur, ils s'inquiètent. On fait autant partie de leur famille qu'eux font partie de la nôtre." Et à travers toute la Corse, ce sont 35 facteurs supplémentaires qui sont embauchés cet été en renfort.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.