Cet article date de plus d'onze ans.

Carburants : j'ai tenté la conduite économique

Bien gonfler ses pneus, alléger son véhicule, adapter sa conduite : voici quelques trucs pour continuer à rouler sans plomber son porte-monnaie alors que le carburant est au plus haut.

Article rédigé par Gaël Cogné
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
En Espagne, en janvier 2000. (MATIAS NIETO / COVER / GETTY IMAGES)

Huit heures du matin. Vite, il est temps de partir au boulot. J'enfile mes chaussures, attrape ma veste et claque la porte avant de m'engouffrer dans l'habitacle de ma voiture.

Au moment de tourner la clé de contact, je ressens un pincement au cœur. Mon budget carburant pèse sur mon portefeuille : le gérant de Carbeo, un site qui permet de trouver les pompes les moins chères, a expliqué sur Europe 1 en mars qu'"avec les derniers prix record qui ont été constatés, remplir un plein de 60 litres de carburant coûte 7 euros de plus par rapport à un plein moyen de l’année 2011 pour du diesel". En clair, "sur l'ensemble de l'année, la facture est salée : un automobiliste qui parcourt en moyenne 50 kilomètres par jour aura une dépense supplémentaire de 200 euros par an pour le diesel", selon la radio.

Si bien que la consommation d'essence a baissé en mars, selon les chiffres de l'Union française des industries pétrolières (Ufip) dévoilés lundi 16 avril. En cause : les tarifs à la pompe et le rajeunissement du parc automobile. Si les voitures consomment moins, les automobilistes roulent moins pour consommer moins.

Un bon entretien

Vroum. Mon véhicule démarre au quart de tour. Il faut dire que je fais des efforts pour contenir ma facture. Pour ça, le site québécois Autonet estime que "tout commence par l'entretien". D'après Bison Futé, un simple filtre à air bouché entraîne une surconsommation de 10%.

Rouler moins et en commun

Evidemment, la meilleure solution consisterait à ne pas conduire. Pas de chance, j'habite à la campagne. Aller au travail en vélo n'est pas possible et les transports en commun manquent. Reste le covoiturage. Du coup, je passe prendre un collègue chaque matin sur la route. On partage les frais. Je limite aussi mes déplacements au volant. Pas besoin de la voiture pour aller chercher du pain à la boulangerie du bourg.

Attention aux pneus

Par ailleurs, mes pneus sont toujours bien gonflés, comme le préconise Metro. On peut ainsi économiser 20% sur un plein, d'après le site de l'émission de TF1 Automoto. Moins efficaces, des pneus sous-gonflés "absorbent une part plus importante de l'énergie du moteur. Le conducteur est alors obligé d'accélérer plus fort pour compenser la perte de performances et consomme plus de carburant"

Selon Auto Moto, en 2010, "89% des automobilistes européens sont dans ce cas, plus de 85% ignorent complètement la pression de leurs pneus, et 62% vont jusqu'à rouler avec une pression inférieure de 0,5 bar ou plus par rapport au minimum recommandé (2,5 bar) !" Je fais attention tout de même de ne pas trop les remplir, je risquerais d'y perdre de l'adhérence.

J'ai aussi renoncé à mon goût pour le tunning. Fini les pneus larges. Je les ai remplacés par des "pneus écolos". Plusieurs fabricants communiquent sur ces produits, qui "promettent, de par leur fabrication, leur adhérence ou encore les matériaux utilisés, une longévité accrue, et des économies de carburant entraînant une baisse des émissions polluantes".

Travailler l'aérodynamique

J'ai aussi dû remiser mon aileron : trop de prise au vent. Pareil pour les galeries. Quand la famille part en vacances, on préfère une remorque au coffre de toit. Même aérodynamique, ce dernier augmente de 16% la consommation, affirme le site suisse Ecodrive.

Seule ma passion du polish a survécu. Un véhicule bien lavé et lustré réduit la consommation. Et puis, je suis devenu un maniaque du poids. Rien ne traîne dans le coffre afin d'alléger l'auto.

A la pompe

D'après Metro, il faudrait même éviter de rouler avec un plein pour gagner du poids. On n'y pense pas, au plein, mais ce n'est pas rien. Il y a même un débat sur l'heure à laquelle passer à la pompe. En théorie, l'essence est plus dense quand elle est plus froide. Faire le plein à l'aube permettrait d'en avoir plus dans le réservoir pour le même prix. Mais, selon un quiz du Figaro"en pratique toutefois, l'essence est stockée sous terre à des températures qui varient très peu. Or, il faudrait que le liquide baisse d'environ 15 degrés pour faire une économie de 1,3 litre à 0,8 litre de gasoil sur un plein de 60 litres". Reste qu'il faut prendre garde que le bouchon soit bien étanche pour éviter que des gaz ne s'échappent.

Adapter la conduite

A la sortie du parking, j'avance doucement ma voiture. Lancé, je roule en bas régime (en utilisant la vitesse la plus haute possible sans être en sous-régime) et j'évite une conduite saccadée, comme le recommande Radins.com. Selon une fiche de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), "suivant le type de parcours, la consommation augmente de 5% jusqu'à 40% avec une conduite agressive".

Engagé sur l'autoroute, le régulateur me permet encore de rouler à vitesse constante et d'économiser quelques décilitres. Il est calé un peu en-dessous de la limite autorisée. A partir de 90 km/h, la facture s'envole de manière exponentielle. Il existe même un régulateur pour les camions, qui anticipe côtes et descentes pour optimiser au mieux la consommation, a rapporté Challenges. Il doit permettre d'économiser 3% de carburant.

Economiser sur les appareils électriques

Calé dans mon siège, j'écoute la radio. J'essaie d'économiser sur les appareils électriques mais je n'arrive pas à me passer de ma station. Alors, je me restreins sur la climatisation, mais ce n'est pas toujours évident de s'en passer en été quand on sait qu'il faut éviter d'ouvrir les fenêtres à grande vitesse.

Je monte le volume. Le carburant est devenu si cher que RTL propose pendant six semaines de gagner jusqu'à 10 pleins. Et 3 000 litres ont été volés lundi par une trentaine de conducteurs dans le Doubs. Une pompe avait été trafiquée.

Le prix de l'essence pèse tant sur les ménages qu'il pourrait être un "enjeu clé de la présidentielle", selon Challenges. Le journal cite une enquête Toluna pour le magazine spécialisé LSA (article pour les abonnés). Elle affirme que 49,8% des Français estiment que leur vote peut être influencé par les propositions pour une baisse des prix.

Couper le moteur aux arrêts

Pour éviter les bouchons et optimiser ma consommation, j'utilise l'une des nombreuses applis pour smartphone. Mais il existe aussi des sites internet ou GPS pour ne pas tournicoter en cherchant son chemin.

En arrivant en ville, j'aperçois le premier feu. Il va passer au rouge, j'anticipe, je ralentis progressivement en utilisant le frein moteur. Pas de point mort en descente. Le frein moteur ne pompe pas de carburant, économise mes plaquettes de freins et assure une meilleure tenue de route.

Un coup d'œil à ma montre. Je suis en retard. Et ce feu qui n'en finit pas. Je le connais par cœur, il dure une éternité, alors je coupe le contact. Les moteurs modernes supportent d'être régulièrement arrêtés et au-delà de 20 secondes, on y gagne, selon Bison futé.

Il est 8h45. Je me gare en douceur, inutile de surconsommer, et je file au bureau gagner de quoi payer mon prochain plein.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.