Cet article date de plus de dix ans.

Cannes 2013 : la musique en vedette et le "Château en Italie" de Valeria Bruni-Tedeschi sur la Croisette

Pour débuter cette deuxième semaine du Festival de Cannes, deux films en compétition dont un français, "Un château en Italie" de Valeria Bruni-Tedeschi, avec Louis Garrel. Dimanche, les deux films en compétition ont séduit le public, avec une immersion dans la scène folk offerte par les frères Coen, preuve que la musique est mise en avant dans cette édition du Festival.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
  (Régis Duvignau Reuters)

Les films du jour

C'est l'un des nombreux films français de la sélection 2013
: le nouveau film de Valeria Bruni-Tedeschi, Un château en Italie . L'acteur
Louis Garrel y interprète Nathan, un jeune homme qui rencontre Louise (interprétée
par la réalisatrice elle-même). Une histoire d'amour avec en fond celle d'une famille, issue de la bourgeoisie
italienne, qui se désagrège petit à petit.

L'autre film en compétition ce lundi est japonais. C'est Wara
no tate
("Bouclier de paille" en français), du réalisateur
Takashi Miike, inspiré d'un roman de Kazuhiro Kiuchi. L'histoire d'un
milliardaire japonais qui met à prix la tête de l'assassin présumé de sa
petite-fille, Kiyomaru, en publiant une publicité dans le journal. Le périple
de Kiyomaru jusqu'à Tokyo devient alors une poursuite infernale.

L'événement

Chaque jour, l'événement incontournable de Cannes, c'est la
montée des marches. Equipes des films en compétition, personnalités du
show-business et starlettes défilent sur le tapis rouge qui conduit à l'entrée
du Palais des Festivals. Ces personnes défilent devant des dizaines de
photographes du monde entier, qui se disputent chaque jour la meilleure photo,
le meilleur angle. Géraldine Hallot a rencontré Eric Gaillard de l'agence
Reuters.

Loin des marches et des photographes, c'est Tim Burton, l'ébouriffé, qui est venu "vendre" son prochain film à l'hôtel Majestic, en le présentant à un échantillon d'influents producteurs. Il s'appellera Big eyes, mais n'a pas encore été tourné. 

Le journal du Festival

C'était un film très attendu, et il a semble-t-il séduit le
public, avec le nouveau film des frères Coen, Inside Llewyn Days, un
tableau de la scène folk dans le New-York de la fin des années 50. Un film pour
"réfléchir à la différence qu'il y a entre avoir du talent et avoir du
succès
" selon les réalisateurs. Et une preuve de plus que cette année,
les musiciens ont la part belle dans la sélection officielle du Festival.

L'invité du Festival

On lui doit certaines des plus belles musiques du cinéma : Les
Demoiselles de Rochefort, L'Affaire Thomas Crown,
c'est lui. A 81 ans,
Michel Legrand signe la musique du film Max Rose de Daniel Noah,
présenté jeudi hors compétition. Habitué du Festival de Cannes, il se réjouit
de la restauration des Parapluies de Cherbourg , palme d'Or en 1964 : "Des
nouvelles générations vont voir ce film qu'on a refait ; les couleurs sont
nouvelles, on entend mieux l'orchestre
" explique-t-il. "Il n'y
a pas une journée de ma vie où je n'ai pas travaillé, où je n'ai pas écrit
",
raconte celui que l'on décrit comme une "fontaine à musique ".

Sous les projecteurs : Guillaume Galienne et "les garçons" à Cannes

Le comédien présente à La Quinzaine des réalisateurs Les garçons et Guillaume, à table , le film qu'il a tiré de sa propre pièce. C'est son premier film en tant que réalisateur.

Découvrez nos grilles de mots fléchés exclusives sur le thème du Festival de Cannes

jouer maintenant

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.