Var : un chasseur tué par balle lors d'une battue au sanglier

Un autre chasseur a été placé brièvement en garde à vue. Des investigations au laser sur les angles de tir en question doivent avoir lieu pour déterminer les causes de ce décès. 

Une partie de chasse à Blénod-lès-Toul (Meurthe-et-Moselle), le 4 février 2018.
Une partie de chasse à Blénod-lès-Toul (Meurthe-et-Moselle), le 4 février 2018. (MAXPPP)

Un chasseur a été tué, dans la matinée du samedi 17 février, à Solliès-Ville, près de Toulon (Var), au cours d'une battue au sanglier, indique le parquet de Toulon, sans mentionner aucune hypothèse sur l'origine de ce drame. Né en 1948 et domicilié dans la région toulonnaise, l'homme a été atteint d'une balle au thorax, précise Bernard Marchal, procureur de la République de Toulon, confirmant une information de Var-Matin.

Selon les premiers éléments de l'enquête, confiée à la gendarmerie de La-Valette-du-Var, les faits se sont produits vers 10 heures quand l'un des chasseurs participant à la battue a tiré trois balles sur un animal, depuis le mirador où il était placé, apparemment sans résultat. Le tireur a alors voulu prévenir l'un de ses collègues posté sur un autre mirador distant d'une centaine de mètres et, sans réponse de sa part, est parti à sa rencontre et l'a alors découvert, gisant au sol, au pied du mirador, sa carabine à ses côtés.

Placé en garde à vue, le tireur, un homme né en 1967, a été libéré dans la journée. Il affirme avoir tiré dans les limites de l'angle de tir définies. Des investigations au laser sur les angles de tir en question doivent avoir lieu dimanche matin. Des recherches doivent également être effectuées sur le terrain pour tenter de retrouver le projectile qui a tué le chasseur et qui est ressorti du corps. Une autopsie sera pratiquée en début de semaine prochaine.