Cet article date de plus de dix ans.

Un marin de Lorient disparu dans la collision de son chalutier avec un chimiquier turc

Le choc s'est produit au large de Belle-île hier, dans une mer peu agitée. Les opérations de recherche ont été levées pendant la nuit. Elles devraient reprendre à l'aube.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Le Père Milo, chalutier de 12 mètres, a coulé à pic hier vers 13h30, après être entré en collision avec le Lady Ozge, un chimiquier de 120 mètres battant pavillon turc, à 30 km à l'ouest de Belle-Île de Morbihan, en dehors des eaux territoriales françaises. L'équipage du cargo a aussitôt jeté à l'eau un canot de sauvetage pour tenter de secourir les deux occupants du chalutier. Mais seul le matelot a pu être récupéré, indemne mais choqué. Le patron-pêcheur lui est toujours porté disparu.Tous les deux déjeunaient à l'intérieur du bateau au moment du choc.

"Une mer 3 et un vent d'Ouest modéré"

De gros moyens ont été déployés : deux hélicoptères de la sécurité civile et de la marine nationale, une vedette de la SNSM et onze bateaux de pêche venus leur prêter main forte. Sans résultat. La température de l'eau, à environ 12°C, laisse peu de chance de survie. Les recherches devraient cependant reprendre à l'aube.

Les causes de la collision restent pour le moment inconnues. "Les conditions météorologiques étaient correcte , selon la porte-parole de la préfecture maritime, une mer 3 et un vent venant d'Ouest ". Le chimiquier à double coque, qui allait de Saint-Nazaire à Dunkerque, n'a pas souffert, si ce n'est d'une éraflure sur tribord. Le parquet de Lorient l'a "invité" à se dérouter sur Lorient pour les besoins de l'enquête. Une information judiciaire pour homicide involontaire devrait être ouverte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.