Cet article date de plus d'un an.

Drôme : l'homme qui avait foncé sur des militaires devant la mosquée de Valence condamné à 17 ans de prison

La cour d'assises de la Drôme a condamné ce mercredi à 17 ans de réclusion criminelle l'homme qui avait tenté d'écraser des militaires devant la mosquée de Valence.

Article rédigé par
avec France Bleu Drôme Ardèche - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Valence (Drôme). (GOOGLE MAPS)

L'homme qui avait foncé sur des militaires devant la mosquée de Valence (Drôme) en 2016 a été condamné mercredi 29 janvier à 17 ans de réclusion criminelle, rapporte France Bleu Drôme Ardèche. Raouf El Ayeb, 33 ans, père de famille de nationalité tunisienne, était jugé depuis lundi devant les assises de la Drôme pour tentative de meurtres sur quatre soldats de l'opération Sentinelle.

Un "malade mental", "un schizophrène !"

Les jurés sont allés au-delà des réquisitions de l'avocat général, qui avait réclamé 12 ans de réclusion. Ce dernier avait retenu l'altération mentale de l'accusé. Les jurés eux n'ont pas retenu l'altération de son discernement et demandé un suivi socio-judiciaire durant cinq ans. L'avocat de Raouf El Ayeb, maître Philippe Tatiguian, a estimé que l'on a voulu faire "le procès d'un terroriste mais c’est un malade mental, un schizophrène !"

Le 1er janvier 2016, Raouf El Ayeb, au volant de sa voiture sur le parking de la mosquée, avait chargé à deux reprises les militaires en patrouille, blessant légèrement deux d'entre eux. Ils ripostaient en tirant à 41 reprises et le touchaient aux membres. Un temps retenue, la qualification terroriste a finalement été écartée au terme de l'instruction de l'affaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attaque contre des militaires à Valence

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.