TEMOIGNAGE FRANCE 2. "Je n'ai plus aucune confiance" : le père d'Estelle Mouzin, disparue en 2003, attaque l'Etat pour "faute lourde"

Quinze ans après, Eric Mouzin en a "ras-le-bol d'avoir été pris pour un con." Il "pense qu’on ne recherche plus" sa fille disparue.

FRANCE 2

Quinze ans que sa fille Estelle a disparu en Seine-et-Marne. Quinze ans qu'il attend une réponse de la justice. En vain. Aujourd'hui, Eric Mouzin perd patience. "Je pense qu'on ne recherche plus vraiment Estelle, et qu'on ne fait que la gestion de dossier, lâche-t-il en exclusivité à France 2, lundi 8 janvier. Aujourd'hui, il n'y a ni schéma d'organisation de l'enquête, ni méthode, ni chronologie, ni liste de suspects, ni action engagée, ni échéancier. Il n'y a rien." Le père de famille a donc pris la décision "d'attaquer l'Etat pour faute lourde, pour mauvaise gestion" du dossier.

J'en ai ras-le-bol d'avoir été promené, parfois instrumentalisé. Et c'est plus que de la colère. C'est de la rage. Et c'est aussi d'avoir été baladé, d'avoir été pris pour un con pendant toutes ces années.

Eric Mouzin

à France 2

Son "combat", explique-t-il, c'est celui "d'un père", "je n'imagine pas un père faire autre chose que ça." Eric Mouzin est très clair : "Je n'ai plus aucune confiance."  Avant d'ajouter : "Malheureusement, depuis quinze ans, je commence à être obligé de me faire à l'idée de ne jamais savoir. Surtout quand je vois les dysfonctionnements de l'enquête." Comme chaque année depuis quinze ans, Eric Mouzin organise une marche silencieuse, samedi 13 janvier, là où sa fille a été vue pour la dernière fois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Portrait robot (à droite) à partir d\'une photo d\'Estelle Mouzin, disparue en 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne) et vieillie par ordinateur, en 2010.
Portrait robot (à droite) à partir d'une photo d'Estelle Mouzin, disparue en 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne) et vieillie par ordinateur, en 2010. (POLICE /AFP)