DIRECT. Seine-et-Marne : une voiture fonce dans une pizzeria, faisant au moins un mort et douze blessés

Les faits se sont produits lundi soir à Sept-Sorts, un petit village à une vingtaine de kilomètres de Meaux.

Des gendarmes dressent un périmètre de sécurité près de Sept-Sorts (Seine-et-Marne), après qu\'une voiture a foncé dans une pizzeria, le 14 août 2017, faisant au moins un mort de douze blessés.
Des gendarmes dressent un périmètre de sécurité près de Sept-Sorts (Seine-et-Marne), après qu'une voiture a foncé dans une pizzeria, le 14 août 2017, faisant au moins un mort de douze blessés. (BENOIT TESSIER / REUTERS)
Ce qu'il faut savoir

Une voiture a foncé intentionnellement dans une pizzeria du village de Sept-Sorts (Seine-et-Marne), lundi 14 août, tuant une fillette de 13 ans et blessant grièvement cinq autres personnes. D'après la gendarmerie, aucune trace de freinage n'a été constatée.

Un garçon de trois ans entre la vie et la mort. Une jeune fille de 13 ans a été tuée et le pronostic vital d'un petit garçon de trois ans est engagé. Quatre autres personnes ont été gravement blessées et huit légèrement, a indiqué le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb dans un communiqué, en faisant part de son "effroi".

Le conducteur arrêté. Les faits se sont produits vers 20h15. Agé de 31 ans, le conducteur du véhicule a été interpellé et placé en garde à vue. Selon les premières constations des gendarmes, il n’a pas tenté de fuir. D'après une source proche du dossier, l'individu ne serait pas inscrit au fichier des personnes recherchées (FPR) de la police nationale.

La piste terroriste écartée. Le parquet de Meaux a évoqué un "acte délibéré", mais qui n'a "a priori, rien à voir avec un acte terroriste". Sur BFMTV, le porte-parole du ministère de l'Intérieur a évoqué un profil psychologique "instable". D'après les informations de France 2, l'homme aurait fait très récemment une tentative de suicide.

 La section de recherches de Paris saisie. Selon nos informations, les gendarmes de la section de recherches de Paris ont été saisis, contrairement au parquet antiterroriste de Paris.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SEPT_SORTS

00h15 : Interrogé sur le fait que l'homme interpellé et placé en garde à vue puisse être suicidaire, le procureur adjoint de Meaux, Eric de Valroger, a estimé qu'il était "prématuré" de le confirmer. En revanche, il n'a "aucun doute" sur le caractère volontaire de son acte, le conducteur ayant dû volontairement quitter la route pour se diriger vers la pizzeria. "Nous en saurons davantage sur son mobile dans les heures qui viennent", a-t-il estimé.

00h15 : Le conducteur, âgé de 31 ans, habitait à la Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne), une commune voisine de Sept-Sors.

00h11 : Les démineurs n'ont trouvé aucune arme ni dispositif dangereux dans la voiture du conducteur, affirmele procureur adjoint de Meaux.

00h11 : Selon le procureur adjoint de Meaux, il est "hautement vraisemblable" que le conducteur interpellé se trouvait sous l'emprise de stupéfiants, sans plus de précisions. Des vérifications doivent encore être faites pour le confirmer. Il n'était en revanche, "a priori", pas sous l'emprise de l'alcool.

00h25 : Le parquet de Meaux a ouvert une enquête de flagrance pour "homicide volontaire avec arme", "tentative d'homicide volontaire avec arme" et "conduite sous l'emprise de stupéfiants". Dans ce chef d'accusation, l'arme désigne la voiture. Le procureur a confirmé qu'aucune arme n'avait été retrouvée.

00h08 : Le mobile terroriste est écarté "à ce stade de l'enquête", affirme le procureur adjoint de Meaux.

00h08 : Outre les cinq personnes "en état d'urgence absolue" et la fillette de 12 ans tuée, le procureur adjoint affirme que huit personnes ont été blessées plus légèrement et hospitalisées.

00h06 : L'enfant de 3 ans, un petit garçon, a été héliporté vers l'hôpital Necker, à Paris, affirme le procureur adjoint, qui vient de tenir un point presse devant les journalistes à Sept-Sorts.

00h05 : Cinq personnes sont blessées "en état d'urgence absolue", dont un enfant de 3 ans dont le pronostic vital est engagé, affirme le procureur adjoint de la République de Meaux.

23h44 : Voici une photo montrant la voiture à l'intérieur de la pizzeria de Sept-Sorts, et qui donne une idée de l'étendue des dégâts.

23h58 : D'autres détails circulent dans d'autres médias au sujet du drame de Sept-Sorts. Nous avons donné dans ce direct toutes les informations confirmées officiellement ou par nos propres sources dont nous disposons. Si vous ne lisez pas dans ce direct une information évoquée par d'autres médias, c'est donc que nous n'en avons pas la confirmation.

23h14 : La gendarmerie a instauré un périmètre de sécurité autour de la pizzeria de Sept-Sorts, et empêche les véhicules d'y entrer. Voici quelques images.





(BENOIT TESSIER / REUTERS)

23h05 : Franceinfo a recueilli le témoignage d'un restaurateur voisin de la pizzeria : "J'ai vu une BMW grise qui était vraiment à l'intérieur de la pizzeria. Je voyais des gens blessés, il y avait un enfant qui semblait gravement blessé. Après dix minutes, les sapeurs pompiers ont demandé s'ils pouvaient ramener les victimes ici, surement des gens qui étaient sous le choc. On a dit oui."

23h00 : Dernier détail donné par le porte-parole du ministère de l'Intérieur sur franceinfo : les forces de l'ordre se sont assurées "qu'il n'y avait rien de dangereux dans la voiture de l'individu interpellé" avant de commencer leurs constatations.

22h57 : "La piste terroriste ne semble pas privilégiée pour le moment, même si évidemment on ne peut l'écarter. Ce n'est que l'enquête judiciaire qui permettra de faire toute la lumière, et de qualifier judiciairement cet acte" conclut le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

22h56 : "Il s'est laissé interpeller sans difficultés et il a commencé à parler aux gendarmes, en indiquant qu'il avait fait une tentative de suicide la semaine dernière", poursuit Pierre-Henry Brandet, le porte-parole du ministère de l'Intérieur. "La piste d'une personne dépressive est une piste explorée par les enquêteurs."

22h53 : Il évoque un acte "qui semble délibéré", selon les témoignages et les premiers éléments de l'enquête. Le conducteur, âgé d'une trentaine d'années, est inconnu de la police, de la justice et des services de renseignement.

22h51 : "Il y a bien évidemment aussi un certain nombre de personnes qui étaient présentes qui ont été psychologiquement très atteintes et vont bénéficier d'un soutien", ajoute Pierre-Henry Brandet, le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

22h49 : Une fillette est morte, quatre personnes sont "entre la vie et la mort" et huit autres ont été légèrement blessées, annonce le porte-parole du ministère de l'Intérieur du franceinfo.

22h40 : La Gendarmerie nationale invite les internautes à ne pas diffuser de fausses informations ni d'images de l'incident.

22h43 : Le bilan peut être amené à changer. A l'instant, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, affirme lui sur BFMTV, que douze personnes ont été blessées, dont quatre se trouvent en urgence absolue, et confirme qu'une fillette est morte. Un bilan qui diffère de celui donné par le sous-préfet de Seine-et-Marne, Gérard Branly, sur franceinfo.

22h36 : Les gendarmes de la section de recherches de Paris ont été saisis de l'enquête. Le parquet anti-terroriste de Paris n'est pas saisi.

22h35 : Selon les premières constations des gendarmes, l'homme interpellé n'a pas tenté de fuir avec son véhicule après le drame. Ils n'ont relevé aucune trace de freinage, ce qui tendrait à prouver le caractère intentionnel de cet acte.

22h34 : Selon une source proche du dossier, le conducteur du véhicule ne serait pas inscrit au fichier des personnes recherchées (FPR) de la police nationale.

22h32 : Un nouveau bilan fait état d'une jeune fille de 12 ans tuée et de huit blessés graves, selon le sous-préfet de Seine-et-Marne interrogé par franceinfo.

22h25 : Je sais que de nombreuses informations circulent dans différents médias. Nous préférons nous en tenir aux informations annoncées officiellement ou venant de nos propres sources (les autres médias ont les leurs, mais nous ne connaissons pas leur fiabilité). Nous vous tenons au courant le plus vite possible de chaque nouvelle information que nous avons pu confirmer.

22h24 : Avez-vous des précisions sur ce qui s'est passé ?

22h22 : Selon les informations de France 2, le conducteur aurait fait une tentative de suicide il y a quelques jours.

22h22 : Selon le parquet de Meaux cité par l'AFP, l'acte du conducteur qui a foncé sur une pizzeria est un "acte délibéré" mais n'a "a priori, rien à voir avec un acte terroriste".

22h13 : Selon les informations de France 2, la fillette tuée par une voiture à Sept-Sorts n'a pas 8 ans, comme indiqué précédemment, mais 13 ans.

22h29 : Sept-Sorts, en Seine-et-Marne, est une petite commune de moins de 500 habitants, a une cinquantaine de kilomètres de Paris. Sur cette carte, le point rouge représente la commune.




22h04 : Toujours selon les informations de France 2, aucune trace de freinage n'a été relevée sur le trajet de la voiture, une BMW.

22h03 : Un homme a été interpellé, confirme la gendarmerie à France 2.

22h23 : Une voiture a foncé dans une pizzeria à Sept-Sorts, en Seine-et-Marne, tuant une fillette de 8 ans et blessant au moins cinq personnes, selon les informations de France 2.

21h59 : La Gendarmerie nationale annonce qu'une opération est en cours à Sept-Sorts, où plusieurs médias dont BFMTV et Europe 1 affirment qu'une voiture a foncé sur la terrasse d'une pizzeria. La Gendarmerie ne confirme pas quelle est la nature de l'incident. Nous cherchons toujours à confirmer par nos propres sources les informations de nos confrères.